Rechercher une page de manuel

Chercher une autre page de manuel:

abc2midi

Autres langues

Langue: fr

Autres versions - même langue

Version: 93081 (fedora - 25/11/07)

Section: 1 (Commandes utilisateur)

NOM

abc2midi - convertit un fichier abc en un (ou des) fichier(s) MIDI

SYNOPSIS

abc2midi fichier_d'entrée [numéro_d'ordre] [-c] [-v] [-t] [-n limite] [-RS] [-NAR] [-o fichier_de_sortie]

DESCRIPTION

Par défaut, abc2midi génère un fichier MIDI par morceau abc et lui attribue le nom <radical>N.mid, dans lequel <radical> est le radical du nom du fichier d'entrée abc et N est le numéro d'ordre du morceau. Un seul fichier est créé dans le cas ou l'option -o est utilisée. Il s'agit du morceau correspondant au numéro d'ordre indiqué ou, le premier morceau dans le fichier si aucun numéro d'ordre n'est spécifié.

OPTIONS

numéro_d'ordre
traite le morceau dont le numéro d'ordre est numéro_d'ordre
-c
effectue uniquement la vérification
-v
sélectionne l'option verbeuse
-t
les noms de fichiers sont dérivés des titres des morceaux
-RS
utilise 3:1 au lieu de 2:1 pour les rythmes pointés
-NAR
Supprime le message d'avertissement « Assuming repeat » (reprise présumée)
-n X
limite la longueur du radical du nom de fichier à X caractères
-o fichier_de_sortie
la sortie est enregistrée dans fichier_de_sortie

CARACTÉRISTIQUES

* Sont supportés : les rythmes pointés (>, <), les accords, les tuplets, les legatos, les liaisons, les staccati, les reprises, les changements en cours de morceau de tempo, de durée, d'indication de mesure.

* R:hornpipe ou r:hornpipe est reconnu, les durées des notes sont alors modifiées pour donner un rythme pointé (ab est converti en a>b).

* La plupart des erreurs rencontrées dans le fichier d'entrée abc produisent un message d'erreur approprié sur la sortie sans interrompre la conversion.

* Les commentaires et les champs de texte du fichier source abc sont convertis en événements texte vers la sortie MIDI

* Les accords de guitare, s'ils sont présents, sont utilisés pour générer un accompagnement sur la sortie MIDI.

* Si, dans le fichier source abc, le programme rencontre des incohérences au niveau des indications de reprises, il s'efforce de les corriger. Sauf si le morceau comporte plusieurs parties ou plusieurs voix.

* Le champ w: permet d'ajouter des paroles, on peut ainsi créer des fichiers MIDI pour Karaoke.

* Les voix peuvent être identifiées de manière non numérique, p. ex. V: soprano est accepté conformément à la proposition du nouveau standard abc.

* Les silences invisibles spécifiés par x sont traités de la même manière que les silences normaux (z).

LIMITATIONS

* Aucun champ précédant le champ X: n'est pris en compte dans le morceau.

EXTENSIONS DE LA SYNTAXE ABC

* Il existe des extensions de la syntaxe abc ayant la forme

%%MIDI channel n

Elles permettent de contrôler la sélection du canal et du programme, la transposition et diverses autres fonctions de abc2midi.

Une ligne ne peut en contenir qu'une seule, mais toutes peuvent être insérées dans le corps du morceau. Elles viennent en complément à la notation de la partition et permettent de transposer un morceau ou de l'exécuter dans une autre clé.

L'idée, derrière cette syntaxe, est que ces extensions seront traitées comme des commentaires par les autres programmes et seront donc ignorées par ces derniers.

%%MIDI channel n

sélectionne le canal mélodique n (dans une fourchette de 1 à 16).

%%MIDI program [c] n

sélectionne le programme n (dans une fourchette de 1 à 128) sur le canal c. Si c n'est pas précisé, le programme est sélectionné sur le canal mélodique courant. La plupart des générateurs de son modernes sont conformes au standard « General MIDI » qui définit quel type d'instrument correspond à un numéro de programme.

%%MIDI beat a b c n

contrôle la manière dont la vélocité est attribuée à chaque note. La première note d'une mesure reçoit une vélocité a. Les autres notes « fortes » reçoivent une vélocité b et tout le reste aura une vélocité c. Les valeurs de a, b et c doivent appartenir à une fourchette de 0 à 128. Le paramètre n permet de déterminer quelles notes sont « fortes ». Pour une indication de mesure x/y, un numéro de position est attribué à chaque note à l'intérieur d'une mesure (k = 0, 1, 2 ..., x-1). Il faut noter que les unités de n ne correspondent pas aux longueurs des unités de note. Si k est un multiple de n, la note est une note forte. Les indications de volume !ppp! à !fff! sont équivalentes aux instructions suivantes :

!ppp! = %%MIDI beat 30 20 10 1
!pp! = %%MIDI beat 45 35 20 1
!p! = %%MIDI beat 60 50 35 1
!mp! = %%MIDI beat 75 65 50 1
!mf! = %%MIDI beat 90 80 65 1
!f! = %%MIDI beat 105 95 80 1
!ff! = %%MIDI beat 120 110 95 1
!fff! = %%MIDI beat 127 125 110 1

%%MIDI beatstring <chaîne de f, m et p>

Voici une autre méthode pour spécifier l'emplacement des accents à l'intérieur d'une mesure. « f » correspond à une vélocité a (normalement fort), « m » correspond à une vélocité b (vélocité moyenne) et « p » correspond à une vélocité c (vélocité douce). Par exemple, pour une indication de mesure de 7/8 dans laquelle la première, la quatrième et la sixième note de la mesure sont accentuées, nous pourrions utiliser

%%MIDI beatstring fppmpmp

%%MIDI transpose n

transpose la sortie du nombre indiqué de demi-tons. n peut être positif ou négatif.

%%MIDI rtranspose n

effectue une transposition relative du nombre indiqué de demi-tons, c.-a-d. %%MIDI transpose a suivi de %%MIDI rtranspose b résulte en une transposition de a+b. %%MIDI transpose b aurait provoqué une transposition de b demi-tons, quelle qu'ait été la transposition précédente.

%%MIDI c n

spécifie la hauteur de son (pitch) MIDI correspondant à c. La valeur par défaut est 60. En principe, ce nombre doit être un multiple de 12.

%%MIDI grace a/b

définit la fraction de la note suivante que représente une note d'ornement. a doit être compris entre 1 et b-1.

%%MIDI chordname nom n1 n2 n3 n4 n5 n6

Définit la manière de jouer un accord de guitare nommé « nom ». Généralement n1 est à 0 et n2, n3 à n6 indiquent les hauteurs relatives des autres notes en demi-tons par rapport à la fondamentale. Il peut y avoir moins de 6 notes dans l'accord, mais pas plus. Dans le cas où « nom » a déjà été défini, cette commande le redéfinit. Contrairement à la plupart des autres commandes, les définitions de nom d'accord restent valides depuis le moment où elles sont créées jusqu'à la fin du fichier abc. Vous trouverez ci-dessous comment m, 7, m7 et maj7 peuvent être définis s'ils ne l'ont pas déjà été.

%%MIDI chordname m 0 3 7
%%MIDI chordname 7 0 4 7 10
%%MIDI chordname m7 0 3 7 10
%%MIDI chordname maj7 0 4 7 11

%%MIDI gchord chaîne

définit comment les accords de guitare sont générés. chaîne contient une combinaison de z, c et f pour les silences, les notes de l'accord et la fondamentale respectivement. Cette séquence de caractères décrit comment chaque mesure doit être jouée. Une indication optionnelle de durée peut suivre les z, c et f, p. ex. czf2zf3. Si le fichier abc contient des accords de guitare, abc2midi ajoute automatiquement les accords et leur fondamentale après avoir rencontré le premier accord de guitare. Il conserve cet accord jusqu'à ce qu'un nouvel accord soit spécifié dans le fichier abc. L'occurrence d'un champ M: dans le fichier abc provoque la génération d'une chaîne correspondante qui sera utilisée par défaut :

Pour une mesure à 2/4 ou à 4/4 on a par défaut : %%MIDI gchord fzczfzcz

Pour une mesure à 3/4 on a par défaut : %%MIDI gchord fzczcz

Pour une mesure à 6/8 on a par défaut : %%MIDI gchord fzcfzc

Pour une mesure à 9/8 on a par défaut : %%MIDI gchord fzcfzcfzc

%%MIDI chordprog n

sélectionne l'instrument MIDI n pour les accords.

%%MIDI bassprog n

sélectionne l'instrument MIDI n pour les notes graves.

%%MIDI chordvol n

règle à n le volume (vélocité) des notes de l'accord.

%%MIDI bassvol n

règle à n le volume (vélocité) des notes graves. Il n'existe pas de commande melodyvol correspondante car, pour la mélodie, 3 valeurs de vélocité sont définies dans une commande beat.

%%MIDI gchordon

active les accords de guitare (par défaut, ils sont activés au début d'un morceau).

%%MIDI gchordoff

désactive les accords de guitare

%%MIDI droneon

démarre un bourdon continu (comme dans la musique de cornemuses) constitué de deux notes. Par défaut, les notes sont La4 (A) et La3 (A,) jouées par un basson avec une vélocité de 80. La commande %%MIDI drone, décrite ci-dessous, permet de configurer le bourdon.

%%MIDI droneoff

Arrête le bourdon continu.

%%MIDI drone n1 n2 n3 n4 n5

Règle les paramètres du bourdon, parmi lesquels n1 est le programme MIDI, n2 et n3 définissent les hauteurs MIDI des deux notes de l'accord, et n4 et n5 définissent les vélocités MIDI de ces deux notes. Si vous ne réglez pas ces paramètres, leurs valeurs par défaut sont 70 45 33 80 80. Une valeur égale ou inférieure à zéro indique que le réglage de ce paramètre ne doit pas être modifié.

%%MIDI drum chaîne [programmes de percussion] [vélocités de percussion]

Décrit un motif de percussion. La chaîne de caractères détermine, pour la percussion, le placement des
 temps dans la mesure et une valeur de programme de percussion est attribuée à  chaque coup.

p. ex. %%MIDI drum d2zdd 35 38 38 100 50 50

Dans la chaîne, la lettre « d » indique un coup et « z » un silence. Par défaut, une voix démarre sans motif de percussion et la commande « %%MIDI drumon » est nécessaire pour activer l'accompagnement de percussion. Le motif de percussion se répète à chaque mesure tant qu'une commande « %%MIDI drumoff » n'est pas rencontrée. La commande %%MIDI drum peut être utilisée dans le cours d'un morceau pour modifier le motif de percussion. En supposant que votre générateur de son est conforme au standard « General Midi », les sons de percussions sont envoyés sur le canal 10 ; en cas de non-conformité, vous risquez d'entendre des notes au lieu des percussions.

Dans les commandes gchord et drum, la durée standard d'une note f,c,z ou d, au lieu d'être réglée par la commande L:, est ajustée de telle manière que la durée de la chaîne de gchord ou drum corresponde exactement à la durée d'une mesure. Autrement dit, la durée de chaque note est divisée par la durée totale de la chaîne. Ceci signifie que, par exemple, la chaîne de percussion « dd » équivaut à la chaîne « d4d4 ». Il n'est actuellement pas possible de spécifier directement une fraction (p. ex. C3/2) comme on le fait dans le corps du morceau, cependant il est possible d'exprimer des rythmes complexes. Par exemple, un rythme comme (3ddd d/d/d/d pourrait être écrit grâce à la chaîne « d4d4d4d3d3d3d3 ».

« COMPATIBILITÉ AVEC LA VERSION PRÉLIMINAIRE DU STANDARD 2.0 »

La proposition de standard introduit un nouveau champ de copyright qui utilise la syntaxe :

%%abc-copyright (c) Copyright John Smith 2003

Abc2midi l'insère maintenant dans le fichier MIDI sous la forme d'une étiquette métatexte de copyright. Les modifications de la fonction event_specific ont été effectuées dans store.c pour traiter l'information de copyright. Elle est également recopiée sur la piste Karaoke (dans le cas où celle-ci est créée) sous la forme d'un champ @T.

VOIR AUSSI

abc2ps(1), midi2abc(1), yaps(1).

AUTEUR

James Allwright <J.R.Allwright@westminster.ac.uk>

SUPPORTE


 par Seymour Shlien <seymour.shlien@crc.ca>

VERSION

Cette page de manuel décrit abc2midi dans sa version 1.37 du 7 décembre 2003. Copyright 1999 James Allwright

abc2midi est fourni « tel quel » sans aucune garantie. Il s'agit d'un logiciel libre qui peut être utilisé, copié, modifié et distribué gratuitement selon les termes de la licence « GNU General Public License ».

Une documentation plus complète se trouve dans abcguide.txt, fourni avec la distribution abcMIDI.

TRADUCTEUR

René Ferrand <rene.ferrand@laposte.net> (Juillet 2004)

AVERTISSEMENT SUR LA TRADUCTION

Il est possible que cette traduction soit imparfaite ou périmée. En cas de doute, veuillez vous reporter au document original en langue anglaise fourni avec le programme.
César :
Tu mets d'abord un tiers de curaçao. Fait attention, un tout petit
tiers. Bon. Maintenant, un tiers de citron. Un peu plus gros. Bon.
Ensuite un BON tiers de Picon. Regarde la couleur. Regarde comme c'est
joli. Et à la fin un GRAND tiers d'eau. Voilà.
Marius :
Dans un verre, il n'y a que trois tiers.
César :
Mais imbécile, ça dépend de la grosseur des tiers !...
-+- Marcel Pagnol, Marius -+-