Rechercher une page de manuel

Chercher une autre page de manuel:

fig2dev.1x

Autres langues

Langue: fr

Version: 109310 (mandriva - 01/05/08)

Section: 1 (Commandes utilisateur)

NOM

fig2dev - traduit du code Fig vers un autre langage graphique

SYNOPSIS

fig2dev -L langage [ -m échelle ] [ -f police ] [ -s taille-police ] [ autres options ] [ fichier-fig [ fichier-sortie ] ]

DESCRIPTION

Fig2dev traduit le code fig du fichier fichier-fig vers le langage graphique spécifié et enregistre le résultat dans fichier-sortie. Par défaut fichier-fig et fichier-sortie sont respectivement l'entrée et la sortie standard.

Xfig (Facility for Interactive Generation of figures) est un outil graphique qui fonctionne sous X Window, et qui permet à l'utilisateur de dessiner et de manipuler les objets de manière interactive. Cette version de fig2dev est compatible avec les versions 1.3, 1.4, 2.0, 2.1, 3.0, 3.1 et 3.2 de xfig.

Depuis la version 3.2.3 de Xfig, il est possible d'éditer et sauvegarder des commentaires pour chaque objet Fig. Ces commentaires se retrouvent dans la sortie de plusieurs langages tels que le PostScript, CGM, LaTeX, MetaFont, PicTeX, (sous forme de commentaire %), tk (sous forme de commentaires #), et pic (sous forme de commentaires .\").

OPTIONS GÉNÉRALES

-L
Spécifie le langage de sortie. Les langages valides sont box, cgm, epic, eepic, eepicemu, eps, gif, ibmgl, jpeg, latex, map (HTML image map), mf (MetaFont), mp (MetaPost), mmp (MultiMetaPost), pcx, pdf, pic, pictex, png, ppm, ps, pstex, pstex_t, sld (AutoCad slide format), textyl, tiff, tk (tcl/tk), tpic, xbm et xpm.

Remarque :
dvips et xdvi doivent être compilés avec le support du tpic (-DTPIC) pour que epic, eepic et tpic fonctionnent.
Vous devez avoir ghostscript pour obtenir une sortie pdf et les formats bitmap (png, jpeg, etc.). Il vous faut le paquetage netpbm (pbmplus) pour obtenir les sorties gif, xbm, xpm, et sld.

-h
Affiche un message d'aide avec toutes les options de tous les langages cibles.
-m échelle
Spécifie l'échelle dans laquelle la figure doit être rendue. Par défaut c'est 1.0.
-f police
Spécifie la police à utiliser par défaut pour les objets textes Par défaut c'est du Roman. Le format de cette option dépend du langage graphique cible choisi. Pour les langages TeX, la police est la base du nom donné dans lfonts.tex, par exemple « cmr » pour Roman, ou « tt » pour teletype. En PostScript, c'est n'importe quel nom de police reconnu par l'imprimante ou l'interpréteur postscript.
-s taille_police
Spécifie la taille (en point) par défaut pour la police des objets textes. Par défaut c'est 11*échelle, et elle s'adapte en fonction de l'option d'échelle (-m). Si il n'y a pas de modification d'échelle la police par défaut est du Roman 11.
-V
Affiche uniquement le numéro de version du programme.
autres options
Les autres options sont spécifiques au langage graphique choisi.

OPTIONS CGM

CGM (Computer Graphics Metafile) a été développé par ISO et ANSI. C'est un langage vectoriel et bitmap. Microsoft Word, PowerPoint et probablement d'autres logiciels sont capable d'importer ce format et de l'afficher à l'écran, chose qu'ils ne feront pas avec des fichiers EPS qui ont une prévisualisation ASCII.
-r
Positionne les têtes de flèches pour les visualiseurs CGM qui affichent des têtes de flèches arrondies. Normalement les têtes de flèches sont pointues, aussi fig2dev compense ceci en reculant l'extrémité de la ligne rejoignant la tête de la flèche, pour que la pointe de la flèche se retrouve à l'endroit initial. Si l'option -r est utilisée, la position des flèches ne sera PAS corrigée pour compenser l'effet de l'épaisseur de la ligne, parce que la tête de flèche arrondie ne s'étend pas au-delà de fin de la ligne.

OPTIONS EPIC

EPIC est une amélioration de l'environnement de dessin de LaTeX. Il a été développé par Sunil Podar du Department of Computer Science de S.U.N.Y à Stony Brook.

EEPIC est une extension des environnements de dessin EPIC et LaTeX. Elle utilise des tpic spéciaux comme mécanisme graphique. Elle a été écrite par Conrad Kwok de Division of Computer Science, University of California, Davis.

EEPIC-EMU est un paquetage d'émulation EEPIC qui n'utilise pas les tpic spéciaux.

-A diviseur
Redimensionne les têtes de flèches, en divisant la largeur et la hauteur des têtes de flèche par diviseur. Cette option existe car normalement les têtes de flèches EPIC sont deux fois plus grandes que les têtes de flèches TeX.
-l largeur_ligne
Utilise « \thicklines » quand la largeur de ligne est supérieure à largeur_ligne. Par défaut c'est 2.
-v
Incorpore les commentaires dans le fichier de sortie.
-P
Génère un fichier LaTeX complet. C'est-à-dire que, le fichier de sortie peut être formaté tel quel, sans aucun autre changement, le texte additionnel inséré en début et en fin de fichier est contrôlé par les paramètres de configuration « Preamble » et « Postamble ».
-S scale
Positionne l'échelle dans laquelle la figure doit être rendue. Cette option positionne automatiquement le grossissement et la taille à scale / 12 et scale respectivement.
-W
Active la largeur de ligne variable. Par défaut, seuls deux largeurs de lignes sont disponibles : la ligne normale (\thinlines), la ligne épaisse (\thicklines), si une ligne de largeur supérieure à 1 est sélectionnée dans xfig.
-w
Désactive la variable de largeur de trait. Seules les commandes «\thicklines » et/ou « \thinlines » seront générées dans le fichier de sortie.

Lorsque la variable de largeur de trait est activée, la commande « \thinlines » est encore utilisée pour les lignes dont la largeur est inférieure à LineThick. Un problème potentiel est que cette largeur de « \thinlines » est de 0.4 pt alors que la résolution de Fig est 1/80 pouces (approximativement 1 pt). Si LineThick est positionné à 2, les lignes normales seront tracées en trait de largeur 0.4 pt mais la largeur suivante est déjà 2pt. Une solution possible est de positionner LineThick à 1 et de configurer la largeur des lignes que vous voulez tracer en « \thinlines » à 0. En raison de ce problème, la variable de largeur de trait VarWidth est positionnée par défaut à faux.

OPTIONS IBM-GL

IBM-GL (International Business Machines Graphics Language) est compatible avec HP-GL (Hewlett-Packard Graphics Language).
-a
Sélectionne la taille de papier ISO A4 (resp. ANSI A) si la taille de papier par défaut est ANSI A (resp. ISO A4).
-c
Génère les instructions pour un traceur couleur IBM 6180 avec (ou sans) cartouche d'amélioration graphique (IBM-GEC).
-d
Limite la zone de dessin du traceur à une zone rectangulaire qui va du coin inférieur gauche en (xll,yll) jusqu'au coin supérieur droit en (xur,yur). Les quatre nombres sont exprimés en pouces et se suivent -d dans une liste avec virgules xll,yll,xur,yur - sans espaces entre eux.
-f polices
Charge les spécifications de police depuis la table dans le fichier polices. La table doit avoir 38 entrées - une pour chaque police plus celle par défaut. Chaque entrée comporte 5 nombres qui spécifie
1.) le jeu de caractère standard (0 - 4, 6 - 9, 30 - 39),
2.) le jeu de caractère standard alternatif (0 - 4, 6 - 9, 30 - 39),
3.) l'inclinaison des caractères (degrés),
4.) le facteur d'échelle pour la largeur du caractère
5.) le facteur d'échelle pour la hauteur du caractère
-l modèles
Charge un motif de remplissage de zone depuis la table dans le fichier modèles. La table doit avoir 21 entrées - une pour chaque motif Chaque entrée comporte 5 nombres qui spécifient 1.) le numéro de modèle (-1 - 6), 2.) la longueur du motif (en pouces), 3.) le type de remplissage (1 - 5), 4.) l'espacement pour le remplissage (en pouces) et 5.) l'angle de remplissage (en degrés).
-m mag,x0,y0
Le facteur d'échelle peut apparaître comme le premier élément d'une liste avec virgules mag,x0,y0 - ou le deuxième et le troisième paramètre spécifient le décalage en pouces.
-p crayons
Charge les spécification d'un crayon de traceur depuis un fichier de crayons. La table doit avoir 9 entrées - une pour chaque couleur plus une par défaut. Chaque entrée comporte 2 nombres qui spécifient
1.) le numéro de crayon (1 - 8)
2.) la largeur de trait (en millimètres).
-P
Applique une rotation à la figure pour qu'elle se retrouve en mode portrait Par défaut elle est en mode paysage.
-S vitesse
Positionne la vitesse du crayon (centimètres/seconde).
-v
Trace la figure renversée (la tête en bas en mode portrait) (la gauche et la droite inversées en mode paysage) Ceci vous permet de tracer la figure sur un transparent et d'écrire de l'autre côté.

Fig2dev peut être installé avec une taille de papier par défaut ANSI A ou ISO A4. L'option -a commute entre ces deux tailles de papier. Fig2dev ne remplit pas les splines fermées. IBM-GEC est nécessaire pour remplir les autres polygones. Fig2dev peut être installé pour des traceurs avec ou sans cartouche IBM-GEC. L'option -c sélectionne un autre jeu d'instruction.

OPTIONS COMMUNES À TOUS LES FORMATS BITMAPS

-b borderwidth
Laisse une marge blanche de largeur borderwidth tout autour de la figure.
-g couleur
Utilise couleur pour l'arrière plan
-S smoothfactor
Ceci lisse la sortie en appliquant le facteur d'échelle smoothfactor à la figure, et en utilisant les options TextAlphaBits et GraphicsAlphaBits de ghostscript pour lisser le texte et les graphiques Les valeurs 0, 2 et 4 sont autorisées pour smoothfactor . xfig utilise 2 lorsque l'on utilise l'option « smooth » dans la boîte de dialogue d'export.

OPTIONS GIF

-t couleur
Utilise couleur pour la couleur transparente du fichier GIF. Ceci doit être spécifié dans le même format que celui accepté par ppmmake(1). On peut utiliser un nom de couleur X11, ou un nombre hexadécimal à 6 chiffres (RVB) en utilisant le signe # par exemple #ff0000 (Rouge).

OPTIONS JPEG

-q image_quality
utilise la valeur entière image_quality pour le facteur qualité du JPEG. Les valeurs valides vont de 0 à 100.

OPTIONS LATEX

-l largeur_ligne
Positionne le seuil pour choisir entre les lignes fines et épaisses de LaTeX à largeur_ligne pixels. LaTeX ne supporte que deux types de largeurs de lignes : « \thinlines » et « \thicklines ». Les lignes d'épaisseur supérieure à largeur_ligne seront tracées en « \thicklines ». Ceci affecte aussi la taille des points dans le style ligne en pointillée. Par défaut c'est 1.
-d dmag
Positionne un facteur d'échelle séparé pour la longueur des tirets d'une ligne en tirets à dmag.
-v
Mode verbeux

LaTeX ne peut pas représenter avec exactitude tous les objets graphiques qui peuvent être décrits en Fig. Par exemple, l'inclinaison que certaines lignes peuvent avoir sont limitées. Certains objets comme les splines ne peuvent pas du tout être dessinés. Fig2latex choisit l'inclinaison la plus proche possible et imprime des messages d'erreur quand les objets ne peuvent pas être dessinés avec précision.

MAP (HTML image map) OPTIONS

Les versions 3.2.3 et ultérieures de Xfig permettent l'édition et l'enregistrement de commentaires dans chaque objet Fig. Le langage de sortie fig2dev produit une carte d'image HTML en utilisant les objets qui ont href="une_reference_html" dans leurs commentaires. Tous les objets Fig, exceptés les groupements d'objets, peuvent être utilisés pour cela. Habituellement, en plus de générer un fichier de carte, vous voudrez aussi générer un fichier GIF, pour l'image associée à la carte.

Par exemple, vous pouvez avoir un dessin xfig avec une image importée qui a le commentaire href="entrer.html" et un objet boîte avec le commentaire href="sortir.html". Ceci produira une carte d'image telle que lorsque l'utilisateur cliquera sur l'image dans son navigateur il ira sur la page "entrer.html" et s'il clique sur la boîte, il ira sur la page "sortir.html".

Une fois que le fichier carte est généré par fig2dev vous aurez besoin de l'éditer pour ajouter les informations supplémentaires qui seraient nécessaires.

-b borderwidth
Laisse une marge blanche de largeur borderwidth tout autour de la figure.

OPTIONS METAFONT

fig2dev positionne la figure à l'échelle 1/8 avant de générer le code METAFONT. L'échelle peut être changée ultérieurement par l'option -m ou en donnant des options d'échelle à mf.

Pour pouvoir générer le code METAFONT, les macros mfpic doivent être installées là où mf pourra les trouver. Le paquetage de macro mfpic est disponible sur n'importe quel site CTAN dans le sous-répertoire graphics/mfpic

-C code
spécifie le code police METAFONT de démarrage. Par défaut c'est 32.
-n name
spécifie le nom à utiliser dans le fichier de sortie.
-p pen_magnification
spécifie de combien la largeur des lignes doit être augmentée par rapport à la figure originale. Par défaut c'est 1.
-t top
spécifie le haut du système de coordonnée. Par défaut c'est ypos.
-x xneg
spécifie l'abscisse minimale (en pouces) de la figure. Par défaut c'est 0.
-y yneg
spécifie l'ordonnée minimale (en pouces) de la figure. Par défaut c'est 0.
-X xpos
spécifie l'abscisse maximale (en pouces) de la figure. Par défaut c'est 8.
-Y ypos
spécifie l'ordonnée maximale (en pouces) de la figure. Par défaut c'est 8.

OPTIONS PIC

-p
Autorise les extensions PIC qui sont compatibles avec groff/troff. La compatibilité avec DWB PIC est inconnue. Les extensions activées par chaque option sont :
 
 arc     Autorise ARC_BOX i.e. les coins arrondis
 
line Utilise la valeur « line_thickness »
fill Autorise le remplissage des ellipses
all Utilise toutes les options ci-dessus
psfont Ne convertit pas les type génériques de polices Postscript (c'est utile pour les fichiers qui vont être envoyés à troff ou imprimés par une imprimante PS). Compatible DWB.
allps Toutes les options ci-dessus (i.e. « all » et « psfont »)

SORTIE PICTEX

Pour inclure des images PiCTeX dans un document, il est nécessaire de charger les macros PiCTeX.

PiCTeX utilise l'arithmétique des registres entiers de TeX pour générer des courbes, ce qui peut être très lent. PiCTeX trace les courbes en envoyant le psymbol répétitivement, ce qui nécessite une grande quantité de mémoire interne pour TeX et génère de gros fichiers DVI. La taille de la mémoire de TeX limite le nombre de symboles dans une image. Par conséquent, il est bon d'utiliser PiCTeX pour générer de petites images.

OPTIONS POSTSCRIPT, POSTSCRIPT ENCAPSULÉ (EPS), ET PDF

Avec le PostScript, Fig peut être utilisé pour imprimer de grand posters. La figure sera imprimée sur plusieurs pages qui seront assemblées ensemble. Il suffit de spécifier l'option -M pour obtenir une sortie multipage. En raison des limitations mémoires de la plupart des imprimantes laser, il faut néanmoins se limiter à des figures pas trop compliquées. C'est idéal pour du texte en très grosses lettres.

Le pilote EPS a les différences suivantes par rapport au PostScript :
o Aucune page de présentation n'est générée car la sortie a pour but d'être importée par un autre programme ou document et non d'être imprimé
o L'option paysage/portrait est ignorée
o L'option de centrage est ignorée
o l'option pour le multipage est ignorée
o L'option de taille du papier est ignorée
o L'option de décalage x/y est ignorée

Le pilote PDF utilise toutes les options du Postscript.

Le texte peut désormais inclure toutes sortes de caractères dont le code ISO est supérieur à 0x7f, ce qui permet d'imprimer directement les caractères spécifiques à une langue. Tous les caractères ISO ne sont pas implémentés.

Support de la couleur : les objets colorées par Fig peuvent être imprimés sur une imprimante Postscript couleur. Il y a 32 couleurs standard : noir, jaune, blanc, or, 5 nuances de bleu, 4 nuances de vert 4 nuances de cyan, 4 nuances de rouge, 5 nuances de magenta, 4 nuances de marron, et 4 nuances de rose. En plus, il peut y avoir des couleurs définies par l'utilisateur dans le fichier. Voyez le format de fichier xfig FORMAT3.2 pour la définition de ces couleurs. Sur une imprimante monochrome, les objets colorés seront imprimés en niveau de gris. Les objets remplis sont imprimés en utilisant la zone et la couleur de remplissage. Il y 21 nuances qui vont de noir jusqu'à la saturation totale avec la couleur de remplissage et 21 autres teintes depuis la saturation totale +1 jusqu'au blanc. En plus il y a 16 modèles tels que briques, lignes diagonales, haché, etc.

-b borderwidth
Laisse une marge blanche de largeur borderwidth. tout autour de la figure.
-c
centre la figure sur la page. Le centrage peut être imprécis s'il y a du texte dans fig_file qui s'étend trop loin à la droite des autres objets.
-e
positionne la figure contre le bord de la page (non centrée).
-g couleur
Utilise couleur comme arrière plan.
-l dummy_arg
Génère la figure en mode paysage. L'argument dummy_arg est ignoré, mais il doit apparaître sur la ligne de commande pour des raisons de compatibilité. Cette option surcharge l'orientation spécifiée dans le fichier (pour les fichiers de version 3.0 et ultérieure).
Cette option ainsi que l'option -p (portrait) ne sont honorées que pour la sortie PostScript et non pour l'Encapsulated PostScript (EPS). Car la figure n'a pas besoin de rotation lors de la génération du EPS, la rotation sera effectuée par le programme qui importera le fichier EPS.
-M
Utilise plusieurs pages, si la figure est plus grande que la taille du papier.
-p dummy_arg
Génère la figure en mode portrait. L'argument dummy_arg est ignoré, mais il doit apparaître sur la ligne de commande pour des raisons de compatibilité. Cette option surcharge l'orientation spécifiée dans le fichier (pour les fichiers de version 3.0 et ultérieure). C'est l'orientation par défaut pour les fichiers Fig de version jusqu'à 2.1.
-n name
Positionne le titre de la sortie Postscript à name. C'est utile quand l'entrée de fig2dev provient de l'entrée standard.
-x offset
décale la figure horizontalement de offset unités (1/72 de pouce). Une valeur négative décale vers la gauche, une valeur positive vers la droite.
-y offset
décale la figure verticalement de offset unités (1/72 de pouce). Une valeur négative décale vers le bas, une valeur positive vers le haut.
-z taille_papier
Spécifie la taille du papier. Les tailles possibles sont :
 Letter  (8.5" x 11" comme « A »),
 Legal   (11" x 14")
 Ledger  (11" x 17"),
 Tabloid (17" x 11", comme « Ledger » en mode paysage),
 A  (8.5" x 11", comme « Letter »),
 B  (11" x 17", comme « Ledger »),
 C  (17" x 22"),
 D  (22" x 34"),
 E  (34" x 44"),
 A4 (21  cm x  29.7cm),
 A3 (29.7cm x  42  cm),
 A2 (42  cm x  59.4cm),
 A1 (59.4cm x  84.1cm),
 A0 (84.1cm x 118.9cm),
 B5 (18.2cm x 25.7cm).
 

OPTIONS PSTEX

Le langage pstex une variante de ps qui supprime le texte formaté (spécial). Le langage pstex_t a le comportement complémentaire : il génère seulement les commandes LaTeX nécessaire pour positionner le texte spécial, et recouvre le fichier Postscript généré en utilisant pstex. Ces deux pilotes peuvent être utilisés pour générer une figure qui combine la flexibilité du graphique Postsript avec le formatage texte de Latex pour le texte spécial.
-g couleur
Utilise couleur comme arrière-plan.
-n name
Positionne le titre de la sortie Postscript à name. C'est utile quand l'entrée de fig2dev provient de l'entrée standard.
-p file
spécifie le nom du fichier Postscript à recouvrir. Si non spécifie ou si la valeur est nulle, aucun fichier PS ne sera inséré.

TK OPTIONS

-l dummy_arg
Génère la figure en mode paysage. L'argument est ignoré, mais il doit apparaître sur la ligne de commande pour des raisons de compatibilité. Cette option surcharge la spécification d'orientation du fichier (pour les fichiers de version 3.0 ou ultérieure).
-p dummy_arg
Génère la figure en mode portrait. L'argument est ignoré, mais il doit apparaître sur la ligne de commande pour des raisons de compatibilité. Cette option surcharge la spécification d'orientation du fichier (pour les fichiers de version 3.0 ou ultérieur). C'est la valeur par défaut pour les fichiers Fig jusqu'à la version 2.1.
-P
Génère un canevas pleine page à la place de la boîte qui contient les objets de la figure. Par défaut, on utilise seulement la boîte.
-z taille_papier
Spécifie la taille du papier. Voyez les OPTIONS POSTSCRIPT pour les tailles de papier. Ceci n'est utilisé que lorsque l'option -P (pleine page) est utilisée.

VOIR AUSSI

[x]fig(1), pic(1) pic2fig(1), transfig(1)

BOGUES et RESTRICTIONS

Merci d'envoyer les rapport de bogues, les corrections, améliorations, etc. à:
xfig-bugs@epb1.lbl.gov (Brian V. Smith)

Les boîtes avec des arcs ne sont pas supportées dans la sortie tk, et seules les images bitmap au format X sont gérées en raisons des limitation des canevas en tk.

Dans la sortie tk, le facteur d'échelle n'affecte pas les objets images.

Comme les canevas tk doivent être compatibles avec la résolution de l'affichage X, les polygones, lignes, etc. peuvent être mis à une échelle différente des images bitmaps importées qui ne sont pas du tout mises à l'échelle.

La rotation du texte n'est gérée que dans les langages IBM-GL (HP/GL) et PostScript (EPS inclus).

Copyright (c) 1991 Micah Beck
Certains parties sont Copyright (c) 1985 Supoj Sutantavibul
Certains parties sont Copyright (c) 1989-1999 Brian V. Smith

Vous avez gratuitement la permission d'utiliser, copier, modifier, distribuer et vendre ce logiciel et sa documentation du moment que la note de copyright ci-dessus apparaît dans toutes les copies et que la note de copyrith et la note d'autorisation apparaissent dans la documentation jointe. Les auteurs ne sont pas responsables si ce logiciel est inadapté à un quelconque but. Il est fourni tel quel, sans aucune garantie explicite ou implicite.

Les auteurs se dégagent de toute responsabilité envers ce logiciel, y compris toutes les garanties implicites de fonctionnement. En aucun cas les auteurs ne pourront être tenus pour responsables des dégâts, pertes d'exploitation, pertes de données ou de profits, qui résulteraient d'une action quelconque en relation avec l'utilisation ou l'exécution de ce logiciel.

AUTEURS

Micah Beck
Cornell University
28 Septembre 1990

et Frank Schmuck (alors à Cornell University)
et Conrad Kwok (alors à U.C. Davis).

Contributions aux pilotes par Jose Alberto Fernandez R. (U. of Maryland) et Gary Beihl (MCC)

Le support de la couleur, de l'encodage ISO des caractères et des posters par
Herbert Bauer (heb@regent.e-technik.tu-muenchen.de)

Modifié depuis f2p (fig to PIC), par l'auteur de Fig
Supoj Sutanthavibul (supoj@sally.utexas.edu)
University of Texas à Austin.

Pilote MetaFont par
Anthony Starks (ajs@merck.com)

Codes des splines X par
Carole Blanc (blanc@labri.u-bordeaux.fr)
Christophe Schlick (schlick@labri.u-bordeaux.fr)
L'implémentation initiale a été faite par C. Feuille, S. Grobois, L. Maziere et L. Minihot dans le cadre de travaux d'étudiants (Université de Bordeaux, France).

Le support du japonais pour la sortie LaTeX a été écrit par T. Sato (VEF00200@niftyserve.or.jp)

Le pilote tk driver a été écrit par
Mike Markowski (mm@udel.edu) avec une petite retouche de Brian Smith

Le pilote CGM (Computer Graphics Metafile) a été écrit par
Philippe Bekaert (Philippe.Bekaert@cs.kuleuven.ac.be)

TRADUCTION

Sébastien Blanchet, 2002
| Ah oui, ca me revient : 2RECETTES
Le crédit recettes de Nicolas a atteind des gouffres que même à
l'IFREMER ils ne pourraient pas explorer.
-+- TN in GFA : "Ça tombe a pic !" -+-