Rechercher une page de manuel

Chercher une autre page de manuel:

fstatat

Autres langues

Langue: fr

Version: 30 avril 2006 (fedora - 16/08/07)

Section: 2 (Appels système)

NOM

fstatat - Obtenir l'état d'un fichier relativement à un descripteur de fichier de répertoire.

SYNOPSIS

#include <sys/stat.h>
int fstatat(int dirfd, const char *path, struct stat *buf, int flags);

DESCRIPTION

L'appel système fstatat() opère de la même manière que stat(2), excepté les différences décrites dans cette page de manuel.

Si le nom de chemin fourni dans path est relatif, il est interprété relativement au répertoire référencé par le descripteur de fichier dirfd (plutôt que relativement au répertoire de travail courant du processus appelant, comme cela est fait par stat(2) pour un chemin relatif).

Si le chemin fourni dans path est relatif et que dirfd est la valeur spéciale AT_FDCWD, path est interprété relativement au répertoire de travail courant du processus appelant comme avec stat(2).

Si le chemin fourni dans path est absolu, dirfd est ignoré.

flags peut être soit 0, soit inclure les attributs suivants :

AT_SYMLINK_NOFOLLOW
Si path est un lien symbolique, ne pas le déréférencer : à la place, renvoyer l'information du lien lui-même, comme lstat(2). (Par défaut, fstatat() déréférence les liens symboliques, comme stat(2).)

VALEUR RENVOYÉE

S'il réussit, fstatat() renvoie 0. S'il échoue, il renvoie -1 et écrit errno en conséquence.

ERREURS

Les mêmes erreurs qui apparaissent pour stat(2) peuvent apparaître pour fstatat(). Les erreurs supplémentaires suivantes peuvent également apparaître pour fstatat() :
EBADF
dirfd n'est pas un descripteur de fichier valide.
EINVAL
Un attribut invalide a été spécifié dans flags.
ENOTDIR
path est un chemin relatif et dirfd est un descripteur de fichier se référant à un fichier autre qu'un répertoire.

NOTES

Voir openat(2) pour des explications sur la nécessité de fstatat().

CONFORMITÉ

Cet appel système n'est pas standard mais est proposé pour une inclusion dans une future révision de POSIX.1. Un appel système similaire existe sur Solaris.

VERSIONS

fstatat() a été ajouté à Linux dans le noyau 2.6.16.

VOIR AUSSI

openat(2), path_resolution(2), stat(2)

TRADUCTION

Ce document est une traduction réalisée par Alain Portal <aportal AT univ-montp2 DOT fr> le 4 août 2006.

L'équipe de traduction a fait le maximum pour réaliser une adaptation française de qualité. La version anglaise la plus à jour de ce document est toujours consultable via la commande : « LANG=C man 2 fstatat ». N'hésitez pas à signaler à l'auteur ou au traducteur, selon le cas, toute erreur dans cette page de manuel.

Le presbytère n'a rien perdu de son charme,
Ni le jardin de cet éclat qui vous désarme
Rendant la main aux chiens, la bride à l'étalon.

Mais cette explication ne vaut pas ce mystère.

Foin des lumières qui vous brisent le talon,
Des raisonnements qui, dissipant votre alarme,
Se coiffent bêtement d'un chapeau de gendarme,
Désignant là, le juste, et ici, le félon.

Aucune explication ne rachète un mystère.

J'aime mieux les charmes passés du presbytère
Et l'éclat emprunté d'un célèbre jardin ;
J'aime mieux les frissons (c'est dans mon caractère)
De tel petit larron que la crainte oblitère,
Qu'évidentes et sues les lampes d'Aladin.

-- Bens, Jacques ; Poème irrationnel