Tout (fr)

  • Samsung a annoncé une mémoire HBM2 très véloce (MacBidouille)

    Samsung a annoncé de nouvelles puces de mémoire HBM2 dites Aquabolt très véloces.

    Chaque puce est un empilement de 8 couches de 1 Go chacune pour un total de 8 Go. Le système est doté de capteurs contrôlant la température des couches afin d'éviter toute surchauffe.

    Pour les performances, on est dans un monde à part avec un débit obtenu sur chaque pin de 2,2 Gbits/s soit un débit par puce de 8 Go de 307 Go/s. Samsung explique ainsi qu'un système utilisant 4 de ces puces aurait une bande passante mémoire dépassant 1,2 To/s.

    Ces puces seront utilisées dans le futur pour des cartes graphiques très haut de gamme mais aussi pour alimenter des processeurs très spécifiques, en particulier ceux destinés à gérer de... l'intelligence artificielle (encore elle).

  • La BDA va proposer des Blu-ray enregistrables pour la 8K (MacBidouille)

    Au Japon, les gens sont très consommateurs d'enregistrements de programmes TV, bien plus qu'ailleurs dans le monde.
    Etant donné que la 8K commence à devenir une réalité là-bas, la Blu-Ray Disc Association a annoncé un nouveau programme de licence destiné à créer des enregistreur Blu-ray capables de supporter la 8K en plus de la 4K. les supports seront des BD-R et BD-RE (réenregistrables) en trois ou quatre couches, 100 et 128 Go, capables de compresser les contenus en HEVC et de supporter des débits de 100 Mbits/s.
    Pour cela, ces médias pourront être lus à un débit de 4x (par rapport au 1x du 1080p) et devraient permettre de stocker des contenus de 2h par média vierge sans perte de qualité notable.

    D'une certaine manière, les choses vont trop vite pour le Blu-Ray. Ce format est obligé d'évoluer très vite pour suivre la technologie et ne pas disparaitre mais ses évolutions empêchent que le prix des produits puisse baisser très significativement.
    Bien entendu, inutile d'espérer une percée des enregistreurs de ce genre en France. La redevance sur la copie privée les taxerait de près de 20 euros par support vierge.

  • Résolution pour 2018 (Journaux LinuxFR)

    Sommaire

    Cette année, j'ai pris comme résolution de revoir mon « hygiène numérique ». La raison est globalement que j'ai l'impression de perdre le contrôle de ma vie numérique et que les outils sont de plus en plus tournés aux services d'entités commerciales et non pas pour me servir. Il y a bien entendu les récents bugs des processeurs, mais également plein d'autres choses : les publicités en ligne sont de plus en plus souvent des espions, quand elles ne vont pas carrément tenter de me voler mes mots de passe enregistrés dans mon navigateur, que dire du comportement d'Uber si ce n'est qu'il est tout simplement inacceptable à tous points de vue, ou ces GAFA qui se croient tout permis. La liste est longue, je pense que vous la connaissez aussi bien que moi, je ne vais pas aller plus loin là dedans.

    Une solution serait bien entendue de prôner une décroissance numérique, mais c'est difficile et, au final, ça ne change pas grand chose : je peux être atteint de manière indirecte. Ce n'est pas parce que je n'ai jamais ouvert de compte sur Facebook que j'ai le moindre espoir que Facebook n'ait pas plein d'informations sur moi (données personnelles pouvant servir à du ciblage publicitaire, réseau de connaissances, photographies, etc.). Sur certains terrains, je pense qu'il faut essayer de faire la course pour proposer mieux que les GAFA (1, 2, 3, 4, 5 et 6) même si on part avec plusieurs longues de retard. C'est le sens de mon travail chez Cozy et il va clairement continuer en 2018.

    Mais, ma résolution était plutôt de revoir des petites choses pour me sentir un peu espionné et un peu plus dans une position de contrôle. Voyons ce que j'ai fait et ce à quoi je réfléchis.

    Tout d'abord, je reste fidèle à Firefox. On peut leur reprocher beaucoup de choses à Mozilla, dont d'avoir perdu une partie de son esprit, ça reste néanmoins de très loin le moins pire des fabricants de navigateurs sur le respect de la vie privée. Et d'un point de vue technique, avec Quantum, ils sont à un niveau proche des meilleurs dans ce domaine (peut-être même devant, je n'utilise plus assez les autres navigateurs pour vraiment juger).

    Ensuite, je reste également fidèle à uBlock Origin. Je considère que de nos jours avoir un bloquer de publicité fait vraiment parti des basiques et c'est le premier conseil que je donne à mes proches sur la sécurité informatique. Pour que Google en vienne à bloquer certaines publicités dans Chrome alors que plus de 90% de ses revenus viennent de la publicité, c'est que les régies publicitaires ont gravement déconné.

    Depuis peu, je vais plus loin en bloquant le JavaScript par défaut, avec l'extension NoScript. Et il m'arrive d'utiliser un autre navigateur (Firefox Developer Edition) en navigation privée dans certains contextes où le JavaScript est obligatoire mais j'ai un doute sur le service en face. À voir avec l'usage, mais c'est possible que je fasse de plus en plus souvent recours à cette méthode plutôt que d'accorder des exceptions sur NoScript.

    Une autre piste pour aller plus loin serait d'utiliser uMatrix. Il permet de bloquer plus de choses, comme des feuilles de styles qui peuvent aussi être utilisées pour porter atteinte à ma vie privée.

    Smartphone

    J'ai un smartphone sous android. J'ai essayé de faire un tour des paramètres pour limiter au maximum les données qui pourraient fuiter (localisation principalement). J'ai également fait du nettoyage dans les applications que j'utilise, histoire de limiter les mouchards. L'application en alpha d'Exodus Privacy me permet de vérifier que les applications qui restent ne sont pas trop envahissantes. J'essaye également de privilégier les applications sous licences libres et de passer par F-Droid quand c'est possible.

    Clé ssh

    J'ai une clé OpenSSH en RSA 4096 bits, je l'ai gardée. Par contre, j'ai suivi ce guide pour y mettre une phrase de passe plus robuste et passer au nouveau format de stockage des clés. Je mets un poil plus de temps à déverrouiller ma clé, mais c'est bien plus robuste contre les attaques par brute force si quelqu'un venait à mettre la main sur ma clé.

    Courriels

    Pour les courriels, je n'ai pas fait grand chose à part pester. J'ai ajouté un mot de passe maître à thunderbird pour le principe (mais je compte plus sur le chiffrement des disques durs pour protéger mes comptes de courriels).

    Services en ligne

    Là aussi, j'essaye de réduire la voilure et de me tourner vers des services respectueux. En bref :

    • j'ai activé l'authentification à deux facteurs sur github (oui, j'aurais dû faire ça depuis longtemps) ;
    • j'ai fermé mon compte LinkedIn (rapport signal/bruit trop faible + utilisation répétée de dark patterns qui sont venus à bout de ma patience) ;
    • je réduis progressivement mon usage de Twitter : l'action que je fais le plus ces derniers temps est d'arrêter de suivre des gens (ça pourrait finir par une fermeture du compte ou un usage très limité).

    Autres

    Bien entendu, je continue de suivre les mises à jour de manière régulière sur mes différents ordinateurs. Les failles meltdown et spectre ne peuvent que m'encourager dans ce sens.

    Et pour finir, une note positive : la GDPR arrive bientôt. La GDPR, ou règlement général sur la protection des données, est un texte européen qui vise à redonner aux citoyens européens un peu de contrôle sur leurs données personnelles. Et il vient avec des sanctions pouvant aller jusqu'à 3% du chiffre d'affaire mondial qui donne un poids pour s'assurer que les entreprises ne vont pas l'ignorer. C'est un bon début pour rééquilibrer les forces !

    Et vous ? Est-ce que vous avez aussi tendance à revoir vos pratiques numériques en ce moment ? Est-ce que vous voyez des choses que j'aurais oubliées ?

    Lire les commentaires

  • Où l'on reparle d'une baisse de production de l'iPhone 8 (MacBidouille)

    A plusieurs reprises depuis son lancement, des rumeurs ont annoncé qu'Apple n'écoulait pas autant d'iPhone 8 que prévu.
    DigiTimes revient là dessus et annonce que les sous-traitants participant à la production de cet appareil se préparent à baisser leur production de 15 à 30%.

    Il faudra attendre les prochains résultats d'Apple pour savoir comment s'est vendu l'iPhone 8 et quels volumes d'iPhone X Apple a été capable de fournir.

  • iPhone: Une procédure judiciaire demande à Apple de ne pas recycler les batteries (MacBidouille)

    Apple change actuellement à tours de bras des batteries d'iPhone 6 et 6S. Les anciennes batteries sont bien entendu envoyées au recyclage.
    Des juristes demandent à la société de conserver les anciennes batteries ainsi que les résultats obtenus lors des tests réalisés avant le changement.
    Ils considèrent que ce sont des pièces à conviction dont l'utilité serait capitale dans le cadre des recours en action collective en cours.

    Difficile de donner un avis sur la légitimité de la demande. Il est en revanche certain qu'elle va créer pour Apple un monstrueux casse-tête si la justice lui demande de le faire.
    Stocker des millions de batteries représente un risque conséquent, surtout si elles sont déchargées et défectueuses. L'incendie d'un stock de milliers de batteries serait très difficile à circonscrire.

  • BMW veut proposer CarPlay sous forme d'abonnement payant (MacBidouille)

    Actuellement, BMW facture l'option CarPlay pour 300$ à ses clients. Il s'agit d'une option au catalogue qui est immuable une fois le véhicule choisi.
    La société va changer l'an prochain de système et proposera cette option sous forme d'un abonnement payant de 80$ par an. Pour la société il s'agit d'une avancée puisque les clients, s'ils changent de marque de smartphone, pourront basculer vers un système Android à la place.

    Somme toute, ce n'est pas forcément un mauvais concept, surtout s'il s'accompagne de mises à jour qui restent très rares et compliquées à mettre en oeuvre sur l'électronique embarquée des véhicules automobiles qui est très figée.

  • Apple aurait démarré la production des HomePod (MacBidouille)

    Les HomePod devaient arriver en décembre dernier. Apple a retardé leur sortie sans donner de date de lancement.
    Selon le Taipei Times, Inventec qui en assure la production a commencé à en livrer les premiers lots d'une commande initiale de 1 million d'unités. La société pourrait en produire dans l'année entre 10 et 12 millions si Apple rencontre le succès attendu.
    Etant donné les excellentes ventes de haut-parleurs connectés, Apple pourrait atteindre cet objectif sans grande peine.

  • Un bug permet via un message spécifique de faire planter les iPhone et l'application Message sur Mac (MacBidouille)

    Un message spécialement formaté sur lequel on peut vous diriger via un lien que l'on vous envoie a l'irritante possibilité de faire planter les iPhone sous iOS, les figeant ou forçant leur redémarrage et sur Mac de bloquer l'application Messages.


    Le seul moyen de récupérer son application fonctionnelle est alors d'effacer le fil de messages contenant ce lien.
    Ce problème est lié entre autres choses à la possibilité de Messages de prévisualiser les liens automatiquement ce qui provoque ce plantage en plus du bug spécifique de l'application.

    Ce n'est pas la première fois que l'on a ce genre de chose et Apple va très vite intervenir pour éviter que des malins ne jouent de ce problème pour pourrir la vie des autres.

  • Il y a de grand malade sur Terre... (Journaux LinuxFR)

    mais c'est impressionnant, vraiment impressionnant. Je vous laisse lire le lien associé. Je sais c'est juste un journal bookmark mais c'est juste fou pour ne pas être partagé avec la bande de geek que vous êtes :)

    Juste pour un petit ersatz cela parle de l’éditeur d’équation de Microsoft Office et de la correction d'un bug quand tu n'as pas les sources.

    https://0patch.blogspot.co.uk/2017/11/did-microsoft-just-manually-patch-their.html?m=1

    Lire les commentaires

  • Des clients BitTorrent avec des failles d'exécution de code à distance (Génération NT: logiciels)
    Célèbre hacker de Project Zero, Tavis Ormandy a découvert des failles dont l'exploitation peut permettre une prise de contrôle à distance d'un système. Elles affectent des clients BitTorrent dits populaires.
  • OneDrive : une fonction avancée de restauration des fichiers et dossiers (Génération NT: logiciels)
    Après l'historique des versions, c'est une fonctionnalité Files Restore qui sera déployée pour OneDrive. Pour le moment, avec OneDrive for Business.
  • Un sous-traitant d'Apple accusé de violation du code du travail chinois (MacBidouille)

    Bloomberg rapporte que le sous-traitant Catcher Technology Co. qui produit pour Apple des coques de portables et d'iPhone ne respecterait pas la législation sur le travail en Chine. China Labour Watch déclare que les salariés travailleraient plus de 10h par jour dans un environnement où les températures sont très élevées et manipuleraient des produits potentiellement toxiques sans aucune protection à leur disposition.
    Il manquerait gants, masques, lunettes et même bouchons d'oreilles alors que l'environnement est très bruyant.

    Apple et Catcher ont enquêté là dessus et ont indiqué n'avoir trouvé aucune preuve de violation des réglementations.

  • Un bug permet via un message spécifique de faire planter iPhone et l'application message sur Mac (MacBidouille)

    Un message spécialement formaté sur lequel on peut vous diriger via un lien que l'on vous envoie a l'irritante possibilité de faire planter les iPhone sous iOS, les figeant ou forçant leur redémarrage et sur Mac de bloquer l'application Messages.


    Le seul moyen de récupérer son application fonctionnelle est alors d'effacer le fil de messages contenant ce lien.
    Ce problème est lié entre autres choses à la possibilité de Messages de prévisualiser les liens automatiquement ce qui provoque ce plantage en plus du bug spécifique de l'application.

    Ce n'est pas la première fois que l'on a ce genre de chose et Apple va très vite intervenir pour éviter que des malins ne jouent de ce problème pour pourrir la vie des autres.

  • Tracim, socle libre du travail en équipe, sort en v1.0 (Dépêches LinuxFR)

    Tracim propose un outil intégré, simple d’utilisation et unique, adressant les besoins classiques de collaboration : discussion, partage de fichiers, documentation, calendrier.

    Tracim, outil libre sous licence MIT, est une alternative aux outils traditionnels tels que listes de diffusion, wikis, gestion électronique de document, partage de fichiers, partage de calendriers…

    Tracim

    La majorité des gens n’a pas besoin des fonctionnalités avancées de chaque outil spécifique. De plus, la plupart du temps, intégrer des nouveaux collaborateurs nécessite l’apprentissage de chacun des outils utilisés par l’entreprise, l’association ou pour le projet. Tracim se positionne sur ce créneau : proposer les fonctionnalités attendues, épurées, avec une logique d’interaction systématique et une intégration naturelle avec les outils traditionnellement utilisés.

    Tracim cherche à s’adapter aux habitudes et outils déjà assimilés par les utilisateurs.

    Sommaire

    Tracim passe en v1

    La dernière fois que j’ai parlé de Tracim sur LinuxFr.org, c’était en juin 2016. J’avais alors surfé sur l’actualité des outils de cloud : Owncloud se faisait « forker », et CozyCloud enchaînait deux grosses annonces : une grosse levée de fonds auprès de la MAIF, et, dans la foulée ou presque, le licenciement de son directeur technique.

    En un an et demi, de l’eau a coulé sous les ponts… Tandis qu’apparaît Nextcloud Talk (une solution de visioconférence HTTP, Tracim propose un prototype intégrant la visioconférence basé sur Jitsi Meet (XMPP).

    Dans ce laps de temps, Tracim est passé en v1 — v1.0.3 à l’heure où j’écris ces lignes, c’est à dire une version stable et adaptée à l’utilisation quotidienne en entreprise. Voyons les améliorations qui ont été apportées et comment l’ambition de Tracim est désormais de devenir l’outil collaboratif de référence pour une collaboration professionnelle ou associative simple d’accès pour tous.

    Les nouveautés

    Prise en charge de WebDAV

    Le contenu de Tracim est désormais accessible à travers votre explorateur de fichiers :

    • en lecture pour les fichiers, discussions et pages wiki ;
    • en écriture pour les fichiers.

    Ceci permet notamment de mettre à jour ou de partager des fichiers par un simple glisser‐déposer dans son explorateur. Cette fonctionnalité n’est pas un « simple dossier partagé » :

    • vos collaborateurs internes ou externes seront notifiés par courriel de votre partage ;
    • les fichiers que vous partagez seront automatiquement versionnés ;
    • vos collaborateurs pourront commenter directement en répondant à la notification.

    À noter que WebDAV n’est pas exploitable sérieusement à travers un serveur nginx qui ne gère officiellement WebDAV que partiellement (et qui pose de réels soucis en pratique). Si vous voulez utiliser cette fonctionnalité, il faut utiliser Apache (ou uWSGI directement).

    Performance sur les fichiers volumineux

    La limite de taille (environ 65 Mio) des fichiers partagés a été supprimée. L’écriture et la lecture de fichiers volumineux a été nettement améliorée, rendant l’outil confortable (le confort dépendant, bien entendu, des performances de votre serveur et de votre connectivité).

    Prévisualisation du contenu des fichiers

    Un module de prévisualisation des fichiers a été intégré. Il permet notamment de parcourir le contenu de vos fichiers en ligne. On peut donc parcourir un PDF, un document Word, Excel ou OpenDocument (LibreOffice…) directement dans l’interface Web et sans avoir installé le moindre logiciel.

    Les documents peuvent également être nativement téléchargés en PDF (vous enregistrez un document OpenDocument dans Tracim, et l’utilisateur pourra le télécharger soit en version originale, soit en PDF).

    Interaction sans sortir de son client de messagerie

    Un mécanisme de notifications par courriel était déjà présent depuis le début. Il est désormais possible de répondre aux notifications ; la réponse sera alors intégrée dans Tracim comme commentaire et les utilisateurs concernés seront notifiés.

    On remplace ainsi (partiellement) la mise en place de listes de diffusion ; on permet dans tous les cas aux utilisateurs d’interagir sans sortir de leurs outils (dans le cas présent : le client de messagerie).

    Interface adaptative

    L’interface de Tracim a été retravaillée pour être exploitable en lecture sur les terminaux mobiles. Ceci donne par exemple la possibilité de parcourir ou consulter tout document Word, Excel, PDF ou autre sans installer de lecteur et sans télécharger le document complet (économie de bande passante et amélioration du confort).

    Affichage sur mobile

    Personnalisation de l’interface

    Un outil de personnalisation de thème graphique est à disposition pour personnaliser l’interface. D’un point de vue utilisateur, cette personnalisation permet de mettre Tracim aux couleurs de votre projet, association ou entreprise.
    Personnalisation de l’interface
    D’un point de vue technique, il s’agit « simplement » de la génération d’un thème Bootstrap spécialisé qu’on copie‐colle à la place du thème par défaut.

    “One Command” installation

    Désormais Tracim est également installable à l’aide d’une image Docker (j’écris « également », car la méthode d’installation privilégiée est documentée et n’est pas « one command ready » mais plutôt « hands‐on »"). Vous trouverez les images Docker en versions latest (stable), unstable et builds.

    Initialement, l’idée de proposer une image Docker était de permettre de tester Tracim simplement. Au final, les intérêts sont multiples :

    • permettre de tester Tracim facilement — version stable ou latest ;
    • simplifier le processus d’intégration continue (on a différentes images générées en fonction des commits et tags intervenant sur le dépôt Git) ;
    • mettre à disposition de manière automatique des versions stables et à jour de Tracim ;
    • prendre en charge Windows 10 comme système d’exploitation d’installation ;
    • a priori prendre en charge macOS aussi, bien qu’on ne l’ait pas encore testé, faute de matériel.

    À noter que la procédure d’installation documentée sur GitHub est une véritable procédure d’installation, c’est‐à‐dire qu’elle permet à un administrateur système de savoir précisément ce qui va tourner comme services et quelles ressources sont nécessaires (il reste donc maître de son infrastructure).

    Tracim, une alternative à un outil de…

    Listes de diffusion

    On met souvent en place des listes de diffusion dans le but de partager l’information en équipe. Par rapport au courriel utilisé traditionnellement, les listes de diffusion sont plus génériques et accessibles, mais l’information reste cloisonnée dans le protocole : le courriel.

    Tracim propose d’utiliser le courriel comme vecteur de transfert de l’information, mais pas comme stockage principal. Ainsi, l’interface Web est prévue pour visualiser d’un coup d’œil une discussion complète, mais les utilisateurs sont notifiés par courriel et ils peuvent répondre directement aux notifications depuis leur client de messagerie.

    Gestion électronique de documents

    Tracim propose de gérer documents et fichiers avec historisation automatique (aucun risque de perdre définitivement un document, contrairement à l’utilisation de dossiers partagés), et de gérer le statut des fichiers.

    On n’aura pas de fonctionnalités avancées de gestion électronique des documents (GED) — ça n’est pas l’objectif de Tracim, mais on sera certain de toujours avoir des fichiers et documents dans leur dernière version, avec leur historique et des commentaires associés, sans la nécessité d’apprendre à utiliser un outil de GED complet (et complexe).

    Forums de discussion

    Mettre en place des forums de discussion permet à des utilisateurs, clients, collaborateurs, bref, à une ou des communautés, d’échanger de manière interactive tout en garantissant l’accès à l’intégralité de l’information aux nouveaux (et futurs) venus.

    Tracim propose nativement de gérer ce genre de discussions et de les organiser sous forme de thématiques à travers un mécanisme de dossiers et sous‐dossiers. Les utilisateurs pourront être notifiés des nouveautés par courriel et ils pourront y répondre directement depuis leur client de messagerie.

    Base de connaissances

    Traditionnellement, on a tendance à utiliser un wiki pour faire une base de connaissance. Le gros avantage est la dynamique proposée par le wiki, notamment à travers les liens entre pages. Le gros inconvénient d’un wiki, c’est qu’il devient très rapidement désorganisé (car non structuré par conception) et que l’information est souvent obsolète car non mise à jour (cela étant une conséquence de la désorganisation — on ne peut pas facilement trouver une information donnée)

    Tracim propose une structuration de l’information plus rigide mais plus pérenne à travers des dossiers et sous‐dossiers, et des pages de documentation multimédia (texte riche, tableaux, images intégrées). À noter qu’on pourra indifféremment stocker au même endroit des fichiers, pages de documentation et discussions !

    Calendriers partagés

    Tout le monde utilise des calendriers. Oui, mais quel serveur mettre en place ? Quel client utiliser ? Et si j’ai pas mon Outlook ou mon Thunderbird, comment je fais ?

    Tracim apporte une réponse à ces questions :

    • chaque utilisateur a son calendrier ;
    • chaque groupe de travail a son calendrier ;
    • les calendriers sont accessibles en mode Web ou à travers le protocole CalDAV pour une intégration dans votre logiciel préféré.

    Tracim s’appuie sur Radicale pour implémenter cette fonctionnalité (et sur un fork de CaldavZap pour l’interface).

    Le futur (que trouve‐t‐on dans le « pipe » de la R & D ?)

    Intégration avec logiciels de messageries instantanée

    On a des prototypes qui tournent pour interagir avec des systèmes de messagerie instantanée de type Mattermost ou Slack. Les idées : envoyer les notifications de mise à jour de contenu Tracim sur un canal, stocker tous les documents partagés sur un canal…

    Pour le moment, on a fait des tests et validé techniquement la solution avec :

    • Mattermost ;
    • Slack.

    Intégration d’un outil de visioconférence

    On a un prototype intégrant Jitsi Meet avec Tracim pour proposer la visioconférence par espace de travail. Ça fonctionne, reste à faire le travail proprement.

    Intégration de nouveaux types de contenus

    Dans une branche de développement, nous avons prototypé l’ajout de contenus de type tâches, tickets (support client), documents Markdown riches (avec schémas mermaid notamment).

    Intégration d’un nouveau design

    Une refonte complète de l’interface est en cours.



    Refonte technique, mécanisme de greffons

    La refonte graphique est l’occasion de procéder à une refonte technique complète. On passe notamment sur une architecture pure API, avec du React en frontal et des API REST en back‐end.

    Cette refonte est l’occasion d’intégrer un mécanisme de greffons qui permettra à tout un chacun (à partir du moment où il sait développer) de développer des greffons d’interface (frontal) et/ou des greffons de gestion de contenu (back‐end). Il sera également possible d’intégrer des applications tierces, mais on n’en est pas encore là.

    Contribuer

    Nous avons eu au printemps nos premières contributions extérieures en code. C’est une étape importante. :) On avait déjà eu des retours, mais on a franchi un cap supplémentaire.
    Si vous souhaitez contribuer, qu’il s’agisse de code, documentation, tests, ou rapport de bogues, vous êtes les bienvenus.

    Hébergement offert pour les indépendants, associations et projets libres

    Dans le but d’accroître la communauté rapidement, la société Algoo (principal contributeur du projet) propose d’héberger gratuitement une instance Tracim pour vos projets libres, votre association ou votre activité professionnelle, si vous êtes indépendants (freelance, auto‐entrepreneur, profession libérale).

    Cette offre d’hébergement exclut, bien entendu, l’exploitation de vos données ; nous nous engageons également à vous restituer les éléments nécessaires si vous décidez de passer en auto‐hébergement.

    Contactez‐nous à travers le site Web d’Algoo.

    Lire les commentaires

  • Le successeur de l'iPhone X pourrait réduire sa disgracieuse encoche dans l'écran (MacBidouille)

    L'iPhone X est sans conteste un grand succès pour Apple.

    Nous trouvons toutefois que la zone noire en haut du mobile est disgracieuse et vient casser la ligne presque parfaite de l'appareil.
    Elle est toutefois indispensable actuellement car elle contient l'électronique du FaceID.


    Selon ET News Apple étudie de près les moyens de l'éliminer ou du moins de la rendre moins importante. Pour cela, la société songe à trouver une caméra qui soit capable de gérer la prise de vue infrarouge et la vidéo frontale.
    A vue de nez, cela réduirait l'encoche de 20%. Ce n'est déjà pas si mal même si l'on peut espérer que dans un futur pas trop lointain, elle disparaisse totalement.
  • web (Journaux LinuxFR)

    Beaucoup de gens le savent, mais peu en soupçonnent l'ampleur : la collecte de nos données personnelles par les services Web et informatiques que l'on utilise.

    Lorsque vous naviguez sur le Web, vous êtes suivi en permanence. Chacun de vos clics, chacune de vos activités, chacun de vos emails sont connus et conservés par les géants du Web. Malheureusement cela est également vrai pour de nombreux logiciels ou applications que vous utilisez tous les jours.

    Qui fait ça ?

    Vous êtes surveillés sur plus de 90 % des sites où vous allez. Vous pouvez être espionnés par des trackers mis en place par les administrateurs du site, et développés par des entreprises spécialisées dans la récolte de données. Ces trackers sont également présents dans de nombreuses applications pour smartphones, que ce soit Android ou IOS. Il est aussi possible d'être espionné par le partage du contenu provenant d'autres sites, comme les vidéos Youtube (c'est aussi valable pour Daylimotion, Viméo…), les boutons de réseaux sociaux (les boutons pour accéder à une Facebook, Twitter, Instagram…), les publications provenant des réseaux sociaux, les sites utilisant Google pour vous permettre de faire une recherche à l'intérieur de site, les polices d'écriture fournies par Google par exemple…

    Pourquoi font-ils ça ?

    Ils font ça dans un but commercial car ils revendent nos données à ce que l'on appelle un data broker, une sorte de grossiste des données. Par la suite ce data broker va revendre vos données aux annonceurs, aux gouvernements, aux employeurs, aux assureurs et à plein d'autres personnes qui peuvent être intéressées par vos données. Ces données vont être analysées et vont servir à dresser un profil précis sur vous, pour vous montrer des publicités ciblées ; pour permettre aux gouvernements de savoir ce que vous pensez et donc dans les dictatures, faire taire les opposant aux régimes ; cela peut permettre aux employeurs d'en savoir plus sur vous avant de vous embaucher ; votre assureur peut décider de modifier le prix de votre assurance santé car il voit que vous ne faites pas beaucoup de sport et que vous mangez souvent dans des lieux de restauration rapide (heureusement, ces pratiques sont encore interdites en France).

    Pourquoi je dois m'en inquiéter ?

    L'intimité est quelque chose de très important : à l'heure actuelle, les géants d'internet en savent plus sur vous que vos proches ! Imaginez quelqu'un qui vous suivrait partout, même lorsque vous êtes chez vous, quelqu'un qui est là quand vous êtes aux toilettes ou lorsque vous prenez votre douche. Une publicité du moteur de recherche Qwant résume bien la situation : https://youtu.be/Evahh1PXJIg . Les géants du Web savent tout sur vous, votre orientation sexuelle, si vous êtes en couple et avec qui, ce que vous aimez, etc… Les gens qui me disent : « Je m'en fiche, je n'ai rien à cacher » je leur réponds que c'est comme dire qu'on n’en a rien à faire de la liberté d'expression car l'on n’a rien à dire, d'autant plus qu'on a tous des choses à cacher, on a tous nos petits secrets. C'est pareil lorsque les gouvernements surveillent internet et réduisent nos libertés sous prétexte que c'est pour la sécurité de notre pays, que c'est pour se protéger contre le terrorisme ; d'une, la menace terroriste est présente mais elle est moins élevée qu'autre fois ; de deux Thomas Jefferson a dit : « Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l'une ni l'autre. » ce qui est totalement vrai, la liberté est un bien précieux pour laquelle des gens sont morts (la Révolution Française et toutes les autres révolutions, ça te dit un truc ?) et pour laquelle il faut être prêt à tout sacrifier, le fait de ne plus avoir de vie privée diminue considérablement notre liberté surtout dans les régimes totalitaires (et il ne faut pas se dire qu'on est tranquille car on habite dans un pays démocratique) ; et de trois je pense que la surveillance de masse n'améliore pas la sécurité, je suis pour à 100% pour que l'État surveille un criminel lorsqu’un juge a donné son autorisation au préalable, mais je suis contre la surveillance de masse.

    Cette dépêche provient d'un article préalablement publié sur mon compte Steem.

    Lire les commentaires

  • Windows 10 : du changement en perspective pour Cortana (Génération NT: logiciels)
    Microsoft avait déjà laissé quelques indices d'un changement à prévoir pour Cortana dans Windows 10. Cela semble se confirmer.
  • Jarvis : BlackBerry s'occupe de la cybersécurité des voitures (Génération NT: logiciels)
    Quand BlackBerry dévoile Jarvis… il ne faut pas faire un rapprochement avec l'intelligence artificielle aux commandes des fonctions de l'armure d'Iron Man.
  • Des pirates utilisent la peur de Meltdown et Spectre pour véhiculer des malwares (MacBidouille)

    Il fallait s'y attendre. Des pirates ont utilisé la crainte des failles Spectre et Meltdown pour tenter d'injecter sur des machines des malwares.
    La recette est toujours la même, envoyer un message alarmant à des personnes et les enjoignant d'installer un patch pour se protéger d'attaques.
    La crainte peut alors faire tomber les dernières barrières de prudence et lancer ces logiciels qui sont malveillants.
    Pensez à éduquer votre entourage qui n'a pas forcément vos connaissances et peut se faire duper très facilement.

  • Pas de changement de design pour les MacBook Pro en 2018 (MacBidouille)

    Selon Digitimes, Apple ne devrait pas faire évoluer le design externe des MacBook Pro cette année. La société va se contenter de revoir la distribution de la production entre Quanta et Foxconn. Actuellement on est à respectivement 80 et 20% de la production. On devrait passer à un 50/50% ce qui permettra à Apple d'assurer une production continue même en cas de problème et de faire jouer la concurrence sur les prix.
    La non évolution du design qui date de 2016 ne signifie pas que les composants ne pourront pas évoluer. En revanche, il sera plus difficile d'espérer voir les claviers évoluer pour les rendre plus résistants aux poussières sans que les touches ne se coincent.

  • Le MacBook Air a fêté ses 10 ans (MacBidouille)

    Hier, le MacBook Air a fêté ses 10 ans.
    Cette machine aura marqué l'histoire d'Apple en inaugurant une finesse inédite sur ce genre de machine et en étant le premier à faire l'impasse sur le lecteur/graveur de CD/DVD.
    Depuis ce périphérique a totalement disparu des produits Apple et tous ses portables sont aussi fins. Nous ne commenterons pas une fois encore ce besoin impérieux de finesse qui conditionne toute les réalisations d'Apple...

  • Des pirates utilisent la peur de Meltdown et Spectre pour véhiculer des malades (MacBidouille)

    Il fallait s'y attendre. Des pirates ont utilisé la crainte des failles Spectre et Meltdown pour tenter d'injecter sur des machines des malwares.
    La recette est toujours la même, envoyer un message alarmant à des personnes et les enjoignant d'installer un patch pour se protéger d'attaques.
    La crainte peut alors faire tomber les dernières barrières de prudence et lancer ces logiciels qui sont malveillants.
    Pensez à éduquer votre entourage qui n'a pas forcément vos connaissances et peut se faire duper très facilement.

  • Meltdown et Spectre: un nouveau recours collectif farfelu contre Apple (MacBidouille)

    Pour combler la faille Spectre qui touche l'essentiel des appareils iOS en circulation, Apple a appliqué des patchs qui ne devraient pas avoir de grosse incidence sur les performances étant donné qu'ils agissent actuellement sur le Javascript des navigateurs uniquement.

    Une action en recours collectif a toutefois été lancée contre la société. Elle est assez farfelue puisqu'elle ne cible que les appareils iOS mais concerne quand même Meltdown et en particulier les patchs Intel qui ont une incidence plus forte sur les performances.

    Elle ne devrait donc pas être compliquée à démonter pour les juriste de la société, plus simplement que les dizaines d'autres qui concernent le problème de batterie.

  • Une faille de sécurité découverte dans le client Torrent Transmission (MacBidouille)

    Une faille de sécurité a été découverte dans le logiciel Transmission.
    Comblée dans la version la plus récente en date, elle aurait permis si elle avait été exploitée (ce qui n'est a priori pas le cas) de forcer l'exécution de code malveillant sur la machine cible.

    Il faut donc simplement, si vous utilisez ce logiciel, récupérer la mise à jour et l'installer au plus vite.

  • MaMi : détournement de DNS sur macOS (Génération NT: logiciels)
    Un malware pour le détournement de DNS a été repéré avec pour cible les ordinateurs Mac. Il est désormais détecté par plusieurs moteurs antivirus.
16:51 comment je peux faire pour assembler 3 gifs pour avoir une gif
animée ?
16:53 16:51 tu fais 3 pages html, tu fais des liens vers les pages et
y plukalciké :-p