Test de Mandriva 2008

dimache 28 octobre 2007 22h22

Tester une Mandriva est toujours une tâche difficile. D'une version à l'autre, la distribution peut être un vrai bonheur à utiliser, ou un vrai calvaire.

Globalement, la version 2008 de Mandriva nous a déçu. La stabilité n'est pas celle attendue avec Linux, le système est plus lent qu'il ne le devrait, et le gestionnaire de packages a posé de vrai problèmes.

Notez que nous avons aussi réalisé le test de Mandriva 2008.1 Spring.


Mandriva 2008 sur le papier

Mandriva sort une distribution tout les 6 mois. La version 2008 est donc une amélioration de la version Spring sortie en avril.

Cette version apporte les derniers environnement de travails:

  • Gnome 2.20
  • KDE 3.5.7
  • XFCE 4.4.1
  • La bêta de KDE 4

La distribution intègre aussi la dernière version de Compiz Fusion. Le bureau 3D est ainsi activé si le matériel le permet.

Notons que certaines nouveautés ne sont pas présente dans Mandriva 2008. La version 7.2 de X.org est utilisée plutôt que la 7.3. OpenOffice.org est présent mais en version 2.2.1 plutôt que 2.3.

Concernant les outils spécifiques, l'outil de gestion des packages, rpmdrake a été mis à jour. Deux nouveaux outils font leur apparition: drakenetcenter, un outil de configuration réseau, et transfugdrake qui permet d'importer ses documents et paramètres depuis MS Windows.

Ergonomie

Mandriva propose tout ce qu'on attend d'une distribution Linux. Les packages installés par défaut permettent une utilisation basique de l'ordinateur: Mozilla Firefox pour le web, OpenOffice.org pour la bureautique, Kmail pour les e-mails, et Amarok pour la musique.

La distribution est simple à prendre en main, et tout est configuré pour que ça fonctionne.

Un nouvel outil fait son apparition pour aider les migrations depuis Microsoft Windows: transfugdrake. Cet utilitaire permet d'importer les documents et les paramètres de Windows.

Stabilité

On a pu voir que Mandriva est resté assez conservateur dans le choix des versions de logiciels. En n'utilisant pas les dernières versions de certains logiciels, la distribution propose des outils plus mature. Il en résulte que le système était très stable et qu'aucun problème n'est apparu pour une utilisation de base (Internet, multimedia et bureautique).

Concernant les outils de Mandriva ou KDE lui même, tout n'est pas toujours aussi parfait, nous y reviendrons.

Optimisation

Le premier point décevant de Mandriva 2008 est certainement la vitesse d'exécution.

Sur un ordinateur moderne, une console met plusieurs secondes à s'afficher. Le démarrage de chaque application prend trop de temps ce qui donne une impression de lenteur à tout le système.

Bien sûr l'utilisation de KDE, et le nombre d'applet installé par défaut explique en partie ce problème. Mandriva aurait du prendre en compte ce paramètre et optimiser autant que possible son système.

Support matériel

Le support matériel a toujours été un point important pour Mandriva, et c'est encore une fois le cas. Tout le matériel a été reconnu et installé correctement (ou presque, on y arrive). L'installation de pilote propriétaires est aisée, et globalement on n'est pas limité par le matériel supporté.

Un petit bémol tout de même: le mapping du clavier n'était pas correct. Il a donc fallu passer par xmodmap pour corriger ça, une étape qui est hors de portée pour les débutants.

Gestionnaire de package

Le point le plus décevant de Mandriva 2008 a été la gestion de packages.

L'interface du gestionnaire de package (rpmdrake) est globalement trop lente, et n'est pas appropriée pour les utilisateurs débutants. Un trop grand choix de logiciels est déroutant pour les débutants, et les informations offertes sur les packages est trop faible.

Un autre problème a été la stabilité de rpmdrake. Le logiciel a crashé plusieurs fois, laissant des installation partielles sur le système. Cela à conduit à des problèmes de dépendances et finalement à des logiciels inutilisables.

La qualité de certains packages est aussi à revoir. Lors des tests de serveurs, plusieurs packages se sont révélés ne pas être suffisamment intégrés au système ou être tout à fait non fonctionnel.

L'accumulation de ces problèmes a fait que finalement, la distribution ne démarrait tout simplement plus. Il est évident que nous avons été plus loin qu'une utilisation de base, et que la majorité des utilisateurs ne verront jamais ces problèmes. Néanmoins, ces problèmes placent la gestion des packages en dessous du niveau des autres distributions, un problème qu'il faudrait régler pour la prochaine édition.

Conclusion

Mandriva 2008 n'est pas une révolution mais reste une distribution fort sympatique.

La stabilité est bonne, les fonctionnalités de bases sont suffisante et la reconnaissance du matériel est très bonne. On peut néanmoins reprocher la lenteur du système et le gestionnaire de package qui vieillit.

Mandriva a fait lors de diverses occasions des démonstrations d'innovations tel que Metisse. On regrette que cela n'est pas été au moins partiellement intégré. Même si metisse n'a pas une communauté suffisante, il serait possible d'exporter les idées à Compiz Fusion.

Il en résulte un manque d'innovation de cette distribution, que l'on mettra en balance face à la stabilité du système.

10:26 Je viens d'essayer windows xp; Je suis emballé et je pense virer
OpenBSD de mon firewall pour le mettre à la place. Bonne idée, non ?
10:30 1026 C'est quoi ton IP ?
10:36 C'est 207.46.230.229, pourquoi ?
10:43 10:36 Je viens de te faire un DoS, ça fait mal, hein ! Ah attends,
ça sonne à la porte...