Rechercher une page de manuel

Chercher une autre page de manuel:

dh_shlibdeps

Autres langues

Langue: fr

Autres versions - même langue

Version: 2010-08-10 (ubuntu - 24/10/10)

Section: 1 (Commandes utilisateur)

NOM

dh_shlibdeps - détermine les dépendances envers les bibliothèques partagées

SYNOPSIS

dh_shlibdeps [options de debhelper] [-Lpaquet] [-lrépertoire] [-Xélément] [-- paramètres]

DESCRIPTION

dh_shlibdeps est le programme de la suite debhelper chargé de déterminer les dépendances des paquets envers les bibliothèques partagées.

Ce programme est simplement une encapsulation de dpkg-shlibdeps(1) qu'il invoque une fois pour chaque paquet énuméré dans le fichier « control » en lui passant une liste des exécutables ELF et des bibliothèques partagées qu'il a trouvés.

OPTIONS

-Xélément, --exclude=élément
Exclut de l'appel à dpkg-shlibdeps les fichiers qui comportent « élément » n'importe où dans leur nom. De ce fait leurs dépendances seront ignorées. Cela peut-être utile dans quelques cas mais est à utiliser avec précaution. Cette option peut être utilisée plusieurs fois afin d'exclure plusieurs éléments.
-- paramètres
Passe « paramètres » à dpkg-shlibdeps(1).
-uparams, --dpkg-shlibdeps-params=params
Méthode obsolète pour fournir les paramètres à dpkg-deb(1), préférer --.
-lrépertoire[:répertoire:répertoire:..]
Avec les versions récentes de dpkg-shlibdeps, cette option n'est généralement plus nécessaire.

Avant que dpkg-shlibdeps ne soit exécuté, LD_LIBRARY_PATH aura été ajouté avec le répertoire indiqué (ou les répertoires, séparés par des deux points). Avec les versions récentes de dpkg-shlibdeps, c'est surtout utile pour construire des paquets comportant des « saveurs » multiples d'une même bibliothèque, ou d'autres situations où la bibliothèque est installée dans un répertoire qui n'est pas dans le chemin de recherche normal de la bibliothèque.

-Lpaquet, --libpackage=paquet
Avec les récentes versions de dpkg-shlibdeps, cette option n'est en principe pas utile sauf pour construire des paquets comportant des « saveurs » multiples d'une même bibliothèque.

Indique à dpkg-shlibdeps (via son paramètre -S) de rechercher d'abord dans le répertoire de construction du paquet pour le package spécifié, lors de la recherche des bibliothèques, des fichiers de symboles et des fichiers shlibs.

EXEMPLES

Supposons que le paquet source produise les paquets binaires libtoto1, libtoto-dev et libtoto-bin. libtoto-bin utilise la bibliothèque libtoto1 et doit donc en dépendre. Dans le fichier rules, il faut d'abord exécuter dh_makeshlibs puis dh_shlibdeps :
         dh_makeshlibs
         dh_shlibdeps
 
 

Ceci aura pour effet de produire automatiquement un fichier shlibs pour libtoto1 et de l'utiliser, ainsi que la bibliothèque libtoto1, dans le répertoire debian/libtoto1/usr/lib pour déterminer les dépendances envers la bibliothèque partagée.

Si un paquet libtiti1 est également produit, il produirait une autre construction de libtoto, et serait installé dans /usr/lib/titi/. On peut rendre libtoto-bin dépendant de libtiti1 de la façon suivante :

         dh_shlibdeps -Llibtiti1 -l/usr/lib/titi
 
 

VOIR AUSSI

debhelper(7), dpkg-shlibdeps(1)

Ce programme fait partie de debhelper.

AUTEUR

Joey Hess <joeyh@debian.org>

TRADUCTION

Valéry Perrin <valery.perrin.debian@free.fr> le 17 septembre 2005. Dernière mise à jour le 29 septembre 2009.

L'équipe de traduction a fait le maximum pour réaliser une adaptation française de qualité.

Cette traduction est gérée dynamiquement par po4a. Certains paragraphes peuvent, éventuellement, apparaître en anglais. Ils correspondent à des modifications ou des ajouts récents du mainteneur, non encore incorporés dans la traduction française.

La version originale anglaise de ce document est toujours consultable via la commande man -L en nom_du_man.

N'hésitez pas à signaler à l'auteur ou au traducteur, selon le cas, toute erreur dans cette page de manuel.

J'était alors en proie à la mathématique.
Temps sombre ! enfant ému du frisson poétique
Pauvre oiseau qui heurtais du crâne mes barreaux
On me livrait tout vif aux chiffres, noirs bourreaux
On me faisait de force ingurgiter l'algèbre
On me liait au fond d'un Boisbertrand funèbre
On me tordait, depuis les ailes jusqu'au bec
Sur l'affreux chevalet des X et des Y
Hélas, on me fourrait sous les os maxillaires
Le théorème orné de tous ses corollaires
Et je me débattais, lugubre patient
Du diviseur prêtant main-forte au quotient
-+- Victor Hugo, Les Contemplations -+-