Rechercher une page de manuel

Chercher une autre page de manuel:

gs

Autres langues

Langue: fr

Autres versions - même langue

Version: 2 Décembre 2000 (fedora - 25/11/07)

Autres sections - même nom

Section: 1 (Commandes utilisateur)

NOM

gs - Ghostscript (interpréteur et prévisualiseur pour les langages PostScript et PDF)

SYNOPSIS

gs [ options ] [ fichiers ] ... (Unix, VMS)
gswin32 [ options ] [ fichiers ] ... (MS Windows)
gswin32c [ options ] [ fichiers ] ... (MS Windows)
gs386 [ options ] [ fichiers ] ... (DOS pour PC)
gsos2 [ options ] [ fichiers ] ... (OS/2)

DESCRIPTION

La commande gs (gswin32, gswin32c, gs386, gsos2) invoque Ghostscript, un interpréteur pour les langages PostScript(tm) et Portable Document Format (PDF) d'Adobe Systems. gs lit des « fichiers » les uns après les autres et les exécute en tant que programmes Ghostscript. Puis il continue à lire des entrées depuis l'entrée standard (normalement le clavier), interprétant chaque ligne séparément. L'interpréteur quitte lorsqu'il rencontre la commande « quit » (dans un fichier ou depuis le clavier), en fin de fichier, ou suite à un signal d'interruption (comme Ctrl-C au clavier).

L'interpréteur reconnaît les options décrites ci-dessous. Elles peuvent apparaître n'importe où dans la ligne de commande et s'appliquent à tous les fichiers qui les suivent. L'invocation de Ghostscript avec l'option -h ou -? affiche un message qui montre plusieurs options utiles, tous les périphériques supportés par l'exécutable, les chemins de recherche pour les polices et sous Unix l'emplacement de la documentation détaillée.

Ghostscript peut être construit pour utiliser de nombreux périphériques de sortie. Pour afficher la liste des périphériques reconnus par votre exécutable, utilisez « gs -h ». Si vous ne spécifiez pas de périphérique particulier, Ghostscript utilisera le premier de la liste comme périphérique de sortie par défaut. Si celui-ci vous convient, alors tapez simplement la commande

         gs monfichier.ps
 

Pour afficher, l'ensemble des périphériques disponibles au sein de Ghostscript : invoquez Ghostscript et tapez

         devicenames ==
 

mais le premier périphérique de cette liste n'est pas obligatoirement le même que celui de la liste obtenue avec « gs -h ». Pour désigner « AbcXyz » comme périphérique de sortie initial, utiliser l'option

         -sDEVICE=AbcXyz
 

Par exemple, pour obtenir une sortie vers une imprimante Epson, vous pouvez utiliser la commande

         gs -sDEVICE=epson monfichier.ps
 

L'option « -sDEVICE= » doit précéder tous les fichiers à imprimer et seule la première occurrence de l'option a un effet. Autrement, dans Ghostscript vous pouvez taper

         (epson) selectdevice
         (monfichier.ps) run
 

Toutes les sorties iront vers l'imprimante jusqu'à ce que vous sélectionniez un autre périphérique avec la procédure « selectdevice » dans un programme PostScript, par exemple

         (vga) selectdevice
 
ou
         (x11) selectdevice
 

Finalement, vous pouvez spécifier un périphérique par défaut par l'intermédiaire de la variable d'environnement GS_DEVICE. L'ordre de précédence pour toutes ces alternatives est, par ordre décroissant des priorités :

         selectdevice
         (ligne de commande)
         GS_DEVICE
         (premier périphérique de la liste intégrée)
 

Certaines imprimantes peuvent imprimer dans différentes résolutions. Pour spécifier la résolution d'impression, utilisez l'option "-r" :

         gs -sDEVICE=<device> -r<xres>x<yres>
 

Par exemple sur une imprimante 9 aiguilles compatible Epson, vous pouvez obtenir la résolution la plus faible (et la plus rapide) avec

         gs -sDEVICE=epson -r60x72
 

et la plus haute résolution (la sortie de meilleure qualité) avec

         gs -sDEVICE=epson -r240x72.
 

Si vous sélectionnez une imprimante comme périphérique de sortie, Ghostscript vous permet de choisir où il envoie la sortie -- sur les systèmes Unix, habituellement vers un fichier temporaire. Pour envoyer la sortie vers le fichier "toto.xyz", utilisez l'option

         -sOutputFile=toto.xyz
 

Si vous voulez imprimer chaque page séparément, dans une liste de fichiers « toto1.xyz, toto2.xyz, ... » utilisez l'option « -sOutputFile= » avec « %d » dans un modèle de fichier :

         -sOutputFile=toto%d.xyz
 

Chaque fichier produit recevra une page de sortie, et les fichiers seront numérotés dans l'ordre croissant. « %d » est une spécification de format printf, vous pouvez aussi utiliser une variante comme « %02d ».

Sous Unix, vous pouvez aussi envoyer la sortie vers un pipe. Par exemple pour diriger la sortie vers la commande « lpr » (qui, pour la plupart des systèmes Unix, redirige vers une imprimante) utilisez, l'option :

         -sOutputFile=\|lpr
 

Vous pouvez aussi envoyer la sortie vers la sortie standard avec l'option

         -sOutputFile=-
 

Dans ce cas vous devez aussi utiliser l'option -q, pour empêcher Ghostscript d'écrire des messages sur la sortie standard.

Pour spécifier une taille de papier particulière, utiliser l'option

         -sPAPERSIZE=une_taille_de_papier_connue
 

par exemple

         -sPAPERSIZE=a4
 
ou
         -sPAPERSIZE=legal
 

Pour le moment, les tailles de papiers connues, définies dans le fichier d'initialisation « gs_statd.ps », sont :

TAILLE X pouces Y pouces X cm Y en cm

a0 33.0556 46.7778 83.9611 118.816
a1 23.3889 33.0556 59.4078 83.9611
a2 16.5278 23.3889 41.9806 59.4078
a3 11.6944 16.5278 29.7039 41.9806
a4 8.26389 11.6944 20.9903 29.7039
a5 5.84722 8.26389 14.8519 20.9903
a6 4.125 5.84722 10.4775 14.8519
a7 2.91667 4.125 7.40833 10.4775
a8 2.05556 2.91667 5.22111 7.40833
a9 1.45833 2.05556 3.70417 5.22111
a10 1.02778 1.45833 2.61056 3.70417
b0 39.3889 55.6667 100.048 141.393
b1 27.8333 39.3889 70.6967 100.048
b2 19.6944 27.8333 50.0239 70.6967
b3 13.9167 19.6944 35.3483 50.0239
b4 9.84722 13.9167 25.0119 35.3483
b5 6.95833 9.84722 17.6742 25.0119
archA 9 12 22.86 30.48
archB 12 18 30.48 45.72
archC 18 24 45.72 60.96
archD 24 36 60.96 91.44
archE 36 48 91.44 121.92
flsa 8.5 13 21.59 33.02
flse 8.5 13 21.59 33.02
halfletter 5.5 8.5 13.97 21.59
note 7.5 10 19.05 25.4
letter 8.5 11 21.59 27.94
legal 8.5 14 21.59 35.56
11x17 11 17 27.94 43.18
ledger 17 11 43.18 27.94

Remarquez que les tailles de papier B sont normalisées ISO : pour plus d'information sur l'utilisation des tailles JIS B, voyez Use.htm.

Ghostscript ne se limite pas à l'impression ou à l'affichage de fichiers PostScript et PDF. Par exemple si vous voulez connaître la taille de la zone imprimée (bounding box) d'un fichier PostScript (ou EPS), Ghostscript fournit un périphérique spécial qui affiche uniquement cette information :

         gs -sDEVICE=bbox monfichier.ps
 

Par exemple, en utilisant les fichiers exemples distribués avec Ghostscript,

         gs -sDEVICE=bbox golfer.ps
 

affiche

         %%BoundingBox: 0 25 583 732
         %%HiResBoundingBox: 0.808497 25.009496 582.994503 731.809445
 

FICHIERS D'INITIALISATION

Lors de la recherche des fichiers d'initialisation « gs_*.ps », les fichiers associés aux polices, ou le fichier pour l'opérateur « run », Ghostscript essaye d'ouvrir en premier lieu le fichier avec le nom fourni, en utilisant le répertoire courant si aucun répertoire n'est spécifié. Si ceci échoue, et que le nom de fichier ne spécifie pas de répertoire explicite (par exemple, le nom ne contient pas « / » sous Unix ou « \ » sous DOS), Ghostscript essaye les répertoires suivants, dans cet ordre :
1.
les répertoires spécifiés par l'option -I de la ligne de commande (voir ci-dessous),
2.
les répertoires spécifiés par la variable d'environnement GS_LIB,
3.
les répertoires spécifiés par la macro GS_LIB_DEFAULT dans le makefile de Ghostscript lorsque l'exécutable a été construit. Lorsque gs a été construit sous Unix, GS_LIB_DEFAULT vaut habituellement "/usr/local/share/ghostscript/#.##:/usr/local/share/ghostscript/fonts" où "#.##" représente le numéro de version de Ghostscript.

GS_LIB_DEFAULT, GS_LIB, et -I peuvent spécifier un ou plusieurs répertoires séparés par des « : ».

RESSOURCES X

Ghostscript recherche les ressources suivantes sous le nom de programme « Ghostscript » :
borderWidth
La largeur en pixel de la bordure (défaut = 1).
borderColor
Le nom de la couleur de la bordure (défaut = black).
geometry
La taille et la position de la fenêtre, WxH+X+Y (défaut = NULL).
xResolution
La résolution horizontale en pixel/pouce (défaut est calculé à partir de WidthOfScreen et WidthMMOfScreen).
yResolution
La résolution verticale en pixel/pouce (défaut est calculé à partir de HeightOfScreen et HeightMMOfScreen).
useBackingPixmap
Détermine si l'enregistrement du fond est utilisé pour sauvegarder l'affichage de la fenêtre (défaut = true).

Voyez le document d'utilisation pour une liste plus complète des ressources. Pour positionner ces ressources sous Unix, mettez les dans un fichier tel que « ~/.Xresources » de la forme suivante :

         Ghostscript*geometry:    612x792-0+0
         Ghostscript*xResolution: 72
         Ghostscript*yResolution: 72
 

Puis fusionnez ces ressources avec celles du serveur X :

         % xrdb -merge ~/.Xresources
 

OPTIONS

-- filename arg1 ...
Considère le prochain argument comme un nom de fichier et prend tous les arguments restants (même s'ils ont la forme syntaxique d'options) et définit le nom « ARGUMENTS » dans « userdict » (pas « systemdict ») comme un tableau de ces chaînes de caractères, avant de lancer le fichier. Lorsque Ghostscript achève l'exécution du fichier, il retourne au shell.
-Dname=token

-dname=token
Défini un nom dans « systemdict » avec la définition donnée. token doit être exactement un élément syntaxique (comme définit par l'opérateur token) et ne peut pas contenir d'espace.
-Dname

-dname
Définit un nom dans « systemdict » avec une valeur associée nulle.
-Sname=string

-sname=string
Définit un nom dans « systemdict » avec comme valeur la chaîne de caractère spécifiée. Ceci est différent de -d. Par exemple, -dname=35 est équivalent au fragment de programme
       /name 35 def

alors que -sname=35 est équivalent à
       /name (35) def
-q
Démarrage silencieux (Quiet) : supprime tous les messages de démarrage, c'est équivalent à -dQUIET.
-gnumber1xnumber2
Équivalent à -dDEVICEWIDTH=number1 et -dDEVICEHEIGHT=number2. C'est utile aux périphériques (comme les fenêtres X11) qui requièrent (ou autorisent) la spécification de la largeur et de la hauteur.
-rnumber

-rnumber1xnumber2 Équivalent à -dDEVICEXRESOLUTION=number1 et -dDEVICEYRESOLUTION=number2. C'est utile aux
périphériques comme les imprimantes qui supportent plusieurs résolutions. Si un seul nombre est spécifié, il est utilisé pour la résolution horizontale et verticale.
-Idirectories
Ajoute la liste de répertoires spécifiée en tête du chemin de recherche pour les fichiers de bibliothèque.
-
Ce n'est pas vraiment une option, mais ça indique à Ghostscript que l'entrée standard provient d'un fichier ou d'un pipe et non de la ligne de commande interactive. Ghostscript lit l'entrée standard jusqu'à ce qu'il rencontre fin-de-fichier, comme pour les autres fichiers, puis continue avec le traitement de la ligne de commande. Lorsque la ligne de commande a été entièrement traitée, Ghostscript quitte plutôt que de passer en mode interactif.

Remarquez que le fichier d'initialisation normal « gs_init.ps » met en lecture-seule « systemdict », aussi les valeurs des noms définies par -D, -d, -S et -s ne peuvent pas être modifiées (évidement elles peuvent être remplacées par des définitions dans « userdict » ou d'autres dictionnaires).

NOMS SPÉCIAUX

-dDISKFONTS
Provoque le chargement individuel des caractères d'une police depuis le disque au fur et à mesure qu'ils sont rencontrés. (Normalement Ghostscript charge l'intégralité des caractères d'une police). Ceci peut permettre de charger plus de polices en mémoire, au prix d'un rendu plus lent.
-dNOCACHE
Désactive la mise en cache des caractères. Ce n'est utile que pour le déverminage.
-dNOBIND
Désactive l'opérateur « bind ». Ce n'est utile que pour le déverminage.
-dNODISPLAY
Supprime l'initialisation normale des périphériques de sortie. Ceci peut être utile pour le déverminage.
-dNOPAUSE
Désactive le prompt et s'arrête à la fin de chaque page. Ceci peut être lorsque Ghostscript est piloté par une autre application.
-dNOPLATFONTS
Désactive l'utilisation des polices fournies par la plate-forme hôte (par exemple X Windows). Ceci peut être nécessaires si les polices de l'hôte ne ressemblent pas aux polices vectorielles.
-dSAFER
Désactive les opérateurs « deletefile » et « renamefile » et la possibilité d'ouvrir des fichiers autrement qu'en lecture-seule. Ça peut être nécessaire pour les spoolers et ou d'autres environnements sensibles qui doivent s'assurer qu'un programme PostScript mal écrit ou malveillant ne puisse pas modifier de fichiers importants.
-dWRITESYSTEMDICT
Laisse « systemdict » inscriptible. Ceci est nécessaire lors de l'exécution d'utilitaires comme font2c et pcharstr, qui doivent contourner la protection d'accès normale PostScript.
-sDEVICE=device
Sélectionne un périphérique de sortie initial, comme décrit ci-dessus.
-sOutputFile=filename
Sélectionne un fichier de sortie (ou un pipe) comme périphérique de sortie initial, comme décrit ci-dessus.

FICHIERS

L'emplacement de beaucoup de fichiers est compilé dans l'exécutable lors de sa construction. Sous Unix, ils sont typiquement situés dans /usr/local, mais ceci peut être différent sur votre système. Sous DOS, ils sont typiquement dans C:\GS, mais peuvent être ailleurs particulièrement si vous installez Ghostscript avec GSview. Lancez « gs -h » pour trouver l'emplacement de la documentation Ghostscript sur votre système, elle pourra vous donner plus de détails.

/usr/local/share/ghostscript/#.##/*
Fichier de démarrage, utilitaires et définitions des polices de base.
/usr/local/share/ghostscript/fonts/*
D'autres définitions de polices
/usr/local/share/ghostscript/#.##/examples/*
Fichiers de démonstration Ghostscript
/usr/local/share/ghostscript/#.##/doc/*
Divers fichiers de documentation

ENVIRONNEMENT

GS_OPTIONS
Chaîne de caractère d'options qui doivent être traitées avant les options de la ligne de commande.
GS_DEVICE
Utilisé pour spécifier le périphérique de sortie
GS_FONTPATH
Chemin pour rechercher des polices
GS_LIB
Chemin pour les fichiers d'initialisation et les polices
TEMP
Emplacement pour la création des fichiers temporaires.

VOIR AUSSI

Les différents fichiers de documentation Ghostscript (ci-dessus), particulièrement Use.htm.

BOGUES

Voyez le groupe Usenet comp.lang.postscript.

VERSION

Ce document a été révisé pour Ghostscript version 6.50.

AUTEUR

L. Peter Deutsch <ghost@aladdin.com> est l'auteur principal de Ghostscript. Russell J. Lang <rjl@aladdin.com> est l'auteur de la plus grande partie du code MS Windows de Ghostscript.

TRADUCTION

Sébastien Blanchet, 2002
Toute théorie scientifique contient un coeur que l'on ne peut
remettre en question sans renoncer à la théorie elle-même.
-+- Thomas Kuhn -+-