Rechercher une page de manuel

Chercher une autre page de manuel:

tex

Autres langues

Langue: fr

Version: 33633 (fedora - 16/08/07)

Section: 1 (Commandes utilisateur)

NOM

tex, virtex, initex - formatage de texte et impression

SYNOPSIS

tex [options] [commands]

DESCRIPTION

Cette page de manuel ne se veut pas exhaustive. La documentation complète pour cette version de TeX peut être trouvée dans le fichier info ou dans le manuel Web2C: A TeX implementation.

TeX formate un canevas de texte et de commandes (balises) contenus dans un fichier et produit en sortie un fichier indépendant (appelé DVI, acronyme pour DeVice Independent). Les possibilités de TeX ainsi que le langage sont décrits dans The TeX book. TeX est habituellement utilisé avec un corps important de macros précompilées, et il existe différents systèmes de formatage spécifiques, comme LaTeX qui requièrent le support de quelques fichiers macro.

Pour cette version de TeX regardez à la ligne de commande pour voir à quel nom il est fait appel. initex et virtex sont des liens symboliques vers un exécutable tex initex (ou lorsque l'option --ini est donnée) on peut l'utiliser pour précompiler des macros dans un fichier .fmt virtex il utilisera le format plain tex c'est le format tex qui est utilisé, qui est identique au format plain plain sont documentées dans le The TeX book. Les autres formats qui sont souvent disponibles incluent latex et amstex.

Les commandes données sur la ligne de commande au programme TeX lui sont passées comme première ligne d'entrée. (Mais il est souvent plus facile de taper des arguments étendus comme première ligne d'entrée, car les shells UNIX ont une tendance à sauter ou mésinterpréter les symboles spécifiques à TeX, comme les antislash, à moins de les mettre entre guillemets.) Comme il est décrit dans The TeX book, cette première ligne doit commencer avec un nom de fichier \controlsequence, ou un &nom_de_format.

L'usage normal est de dire

tex paper
pour produire un fichier paper.tex. Le nom paper sera le nom de la tâche, qui sera exécutée tout en donnant en sortie des noms de fichier (comme *.dvi, *.aux, *.log) Si TeX ne donne pas de nom de fichier dans la première ligne, le nom de la tâche est une sortie texput. Si on recherche un fichier, TeX recherchera le nom avec ou sans l'extension par défaut (.tex) à moins que le fichier recherché ne contienne déjà cette extension. Si paper est le nom de la tâche, un fichier log contenant les messages d'erreur sera produit, avec beaucoup plus de détails qu'il n'y en a normalement à l'écran paper.log, et dans le fichier de sortie paper.dvi.

TeX va regarder dans la première ligne du fichier paper.tex pour voir si le début commence par la séquence magique %&. Si la première ligne commence par %&format --translate-file tcxname alors TeX utilisera le format et la table de traduction tcxname pour compiler le fichier source. Ou le nom du format ou les spécifications de --translate-file peuvent être omises, mais pas les deux.

La réponse e à une erreur du prompt de TeX oblige l'éditeur système par défaut à commencer par la première ligne courante du fichier courant. La variable d'environnement TEXEDIT peut être utilisée pour changer les données de l'éditeur. Elle peut contenir une chaîne avec un « %s » indiquant où est le nom de fichier et « %d » indiquant où est le nombre en décimal de la ligne (s'il y en a). Par exemple, la chaîne a TEXEDIT pour emacs peut-être définie par la commande sh

TEXEDIT="emacs +%d %s"; export TEXEDIT

Un fichier utile dans la bibliothèque est null.tex, qui ne contient rien. Lorsque TeX ne trouve pas un fichier qu'il pense que vous voulez passer en entrée, il reste là à vous demander un autre nom de fichier ; répondre « null » vous fait sortir de la boucle, si vous ne voulez pas entrer quelque chose

OPTIONS

Cette version de TeX comprend les options en ligne de commande suivantes.
--fmt format
Utilise format, comme nom de format à utiliser, au lieu du nom par lequel TeX a été appelé ou une ligne %&
--help
Affiche un message d'aide et quitte.
--ini
Il faut être sous initex, pour les « dumping formats » ; C'est implicitement vrai si le programme est appelé en tant que initex.
--interaction mode
Configure le mode interactif. Ce mode peut être soit : batchmode, nonstopmode, scrollmode, Et errorstopmode. La signification de ces modes est la même que celle des commandes \commands.
--ipc
Envoie une sortie DVI à un socket tout à fait comme n'importe quel fichier de sortie usuel. Cette option est au choix de l'installateur
--ipc-start
Comme --ipc, et démarre le serveur aussi bien par l'autre bout. Que cette option soit possible dépend aussi de l'installateur.
--kpathsea-debug bitmask
Configure le chemin de recherche des flags de débuggage en accord avec le bitmask. Voir le manuel Kpathsea pour plus de détails.
--maketex fmt
Valide mktexfmt, où fmt doit être soit tex soit tfm.
--mltex
Charge les extensions MLTeX .
--no-maketex fmt
Invalide mktexfmt, où fmt doit être soit tex soit tfm.
--output-comment string
Utilise la chaîne pour le commentaire du fichier DVI à la place de la date.
--progname name
Prétend être un nom de programme. Cela affecte en même temps le format utilisé et le chemin de recherche.
--shell-escape
Valide la construction \write18{command}. La command peut être n'importe quelle commande BASH. Habituellement cette construction n'est pas autorisée pour des raisons de sécurité.
--translate-file tcxname
Utile la table de traduction tcxname
--version
Affiche l'information sur la version et quitte.

ENVIRONNEMENT

Regardez la documentation de la bibliothèque (the `Path specifications' node) pour des détails précis sur la manièredont les variables d'environnement sont utilisées. . L'utilitaire kpsewhich peut être utilisé pour faire des requêtes sur les valeurs de ces variables.

Une mise en garde : Dans la plupart des formats TeX , vous ne pouvez utiliser ~ dans un nom de fichier que vous donnez directement à TeX, parce qu'un caractère ~ est un caractère actif, et ce faisant n'est pas pris comme une partie du nom du fichier. D'autres programmes, comme Metafont, n'ont pas ce problème.

TEXMFOUTPUT
Normalement, TeX dépose ses fichiers de sortie dans le répertoire courant. Si aucun fichier de sortie ne peut être ouvert à cet endroit, il cherche à l'ouvrir dans le répertoire spécifié par la variable d'environnement TEXMFOUTPUT. Il n'y a pas de valeur par défaut pour cette variable. Par exemple, si vous dites tex paper et que le répertoire courant n'est pas disponible en écriture, si TEXMFOUTPUT possède la valeur /tmp, TeX va chercher à créer /tmp/paper.log (et /tmp/paper.dvi, si une sortie est produite.)
TEXINPUTS
Cherche le chemin pour les fichiers \input et \openin On doit probablement démarrer avec « . », ce qui implique que les fichiers utilisateur sont trouvés avant les fichiers système. Un composant d'un chemin vide sera remplacé par les chemins définis dans le fichier texmf.cnf r exemple, configurez « .:/home/usr/tex: » comme répertoire courant et ``/home/user/tex'' comme chemin de recherche standard.
TEXEDIT
Commande pour commuter vers l'éditeur. L'éditeur par défaut vi, est configuré au moment où TeX est compilé.

FICHIERS

La localisation des fichiers ci-dessous varie d'un système à l'autre. Utilisez l'utilitaire kpsewhich pour trouver leur localisation.
tex.pool
Texte encodé des messages de TeX.
texfonts.map
Définitions du mapping des noms de fichiers.
*.tfm
Fichiers métriques pour les fontes de TeX.
*.fmt
Format pré-résumé des fichiers (.fmt) de TeX .
$TEXMFMAIN/tex/plain/base/plain.tex
Le paquetage de base de macros décrit dans le TeX book.

BUGS

Cette version de TeX est en échec quand il s'agit de capturer des flux arithmétiques importants, lorsque les dimensions sont additionnées ou soustraites. Les cas où cela se produit sont rares, mais lorsque cela se produit le fichier DVI est invalidé.

VOIR AUSSI

mf(1), undump(1),
Donald E. Knuth, The TeX book, Addison-Wesley, 1986, ISBN 0-201-13447-0.
Leslie Lamport, LaTeX - A Document Preparation System, Addison-Wesley, 1985, ISBN 0-201-15790-X.
K. Berry, Eplain: Expanded plain TeX, ftp://ftp.cs.umb.edu/pub/tex/eplain/doc.
Michael Spivak, The Joy of TeX , 2nd edition, Addison-Wesley, 1990, ISBN 0-8218-2997-1.
TUGboat (the journal of the TeX Users Group).

TRIVIA

TeX, prononcé proprement, rime avec « blecchhh. » La manière conforme de l'écrire avec les fontes d'une machine à écrire est « TeX » et non « TEX » ou « tex. »

AUTEURS

TeX a été conçu par Donald E. Knuth, qui l'a implémenté en utilisant son système Web pour programmes Pascal. TeX a été porté sous UNIX à Stanford par Howard Trickey, et à Cornell Pavel Curtis. La version offerte avec les distributions TeX pour UNIX est celle qui a été générée par le Web pour système C (web2c), originairement écrite par Tomas Rokicki et Tim Morgan.
L'amour est un égoïsme à deux.
-+- Madame De Staël -+-