Rechercher une page de manuel

Chercher une autre page de manuel:

chmod

Autres langues

Langue: fr

Version: 18 juillet 2003 (openSuse - 09/10/07)

Autres sections - même nom

Section: 2 (Appels système)

NOM

chmod, fchmod - Modifier les permissions d'accès à un fichier.

SYNOPSIS

#include <sys/types.h>
#include <sys/stat.h>

int chmod(const char *pathname, mode_t mode);
int fchmod(int fildes, mode_t mode);

DESCRIPTION

chmod change le mode d'accès du fichier pathname.
fchmod change le mode d'accès du fichier associé au descripteur fildes.

Le mode est spécifié par un OU binaire ( | ) entre les éléments suivants (les nombres sont en octal) :


S_ISUID
04000 modification du numéro d'utilisateur (UID) à l'exécution.
S_ISGID
02000 modification du numéro de groupe (GID) à l'exécution.
S_ISVTX
01000 positionner le sticky bit pour conserver le code du programme en mémoire après exécution.
S_IRUSR (S_IREAD)
00400 accès en lecture pour le propriétaire
S_IWUSR (S_IWRITE)
00200 accès en écriture pour le propriétaire
S_IXUSR (S_IEXEC)
00100 accès en exécution/parcours par le propriétaire
S_IRGRP
00040 accès en lecture pour le groupe
S_IWGRP
00020 accès en écriture pour le groupe
S_IXGRP
00010 accès en exécution/parcours pour le groupe
S_IROTH
00004 accès en lecture pour les autres
S_IWOTH
00002 accès en écriture pour les autres
S_IXOTH
00001 accès en exécution/parcours pour les autres

L'UID effectif du processus doit être nul (root) ou doit correspondre à celui du propriétaire du fichier.

Si l'UID effectif du processus n'est pas nul, et si le groupe du fichier ne correspond ni au GID effectif du processus, ni à l'un de ses éventuels groupes supplémentaires, le bit S_ISGID sera désactivé, mais cela ne créera pas d'erreur.

Suivant le type de système de fichiers, les bits Set-UID et Set-GID peuvent être effacés si un fichier est écrit. Sur certains systèmes de fichiers, seul le Super-User peut positionner le Sticky-Bit, lequel peut avoir une signification spécifique. Pour la signification du Sticky-Bit et du bit Set-GID sur les répertoires, voir stat(2).

Sur les systèmes de fichiers NFS, une restriction des autorisations d'accès aura un effet immédiat y compris sur les fichiers déjà ouverts, car les contrôles d'accès sont effectués sur le serveur, mais les fichiers sont maintenus ouverts sur le client. Par contre, un élargissement des autorisations peut ne pas être immédiat, si le client dispose d'un cache.

VALEUR RENVOYÉE

chmod et fchmod renvoient 0 s'ils réussissent, ou -1 en cas d'échec, auquel cas errno contient le code d'erreur.

ERREURS

Suivant le type de système de fichiers, différentes erreurs peuvent être renvoyées. Les plus courantes pour chmod sont :
EPERM
L'UID effectif ne correspond pas au propriétaire du fichier, et n'est pas nul.
EROFS
Le fichier se trouve sur un système de fichiers en lecture seule.
EFAULT
pathname pointe en dehors de l'espace d'adressage accessible.
ENAMETOOLONG
pathname est trop long.
ENOENT
Le fichier n'existe pas.
ENOMEM
Pas assez de mémoire pour le noyau.
ENOTDIR
Un élément du chemin d'accès n'est pas un répertoire.
EACCES
Le parcours d'un élément du chemin de recherche est interdit.
ELOOP
pathname contient une référence circulaire (à travers un lien symbolique)
EIO
Une erreur d'entrée / sortie bas-niveau s'est produite durant la modification de l'i-noeud.

Les erreurs les plus courantes pour fchmod sont :

EBADF
Le descripteur de fichier fildes est invalide.
EROFS
Voir plus haut.
EPERM
Voir plus haut.
EIO
Voir plus haut.

CONFORMITÉ

L'appel chmod est conforme a SVr4, SVID, POSIX, X/OPEN, 4.4BSD, SVr4 décrit les erreurs EINTR, ENOLINK et EMULTIHOP, mais pas ENOMEM. POSIX.1 ne documente ni les erreurs EFAULT, ENOMEM, ELOOP et EIO, ni les macros S_IREAD, S_IWRITE et S_IEXEC.

L'appel fchmod est conforme à 4.4BSD et SVr4. SVr4 décrit les erreurs supplémentaires EINTR et ENOLINK. POSIX réclame l'existence de la fonction fchmod si au moins une des deux constantes _POSIX_MAPPED_FILES et _POSIX_SHARED_MEMORY_OBJECTS est définie, et décrit les conditions d'erreur supplémentaires ENOSYS et EINVAL mais pas EIO.

POSIX et X/OPEN ne documentent pas le Sticky Bit.

VOIR AUSSI

open(2), chown(2), stat(2)

TRADUCTION

Christophe Blaess, 1996-2003.
Les vices entrent dans la composition des vertus comme les poisons
entrent dans la composition des remèdes. La prudence les assemble et
les tempère, et elle s'en sert utilement contre les maux de la vie.
-+- François de La Rochefoucauld (1613-1680), Maximes 182 -+-