Rechercher une page de manuel

Chercher une autre page de manuel:

madvise

Autres langues

Langue: fr

Version: 18 juillet 2003 (openSuse - 09/10/07)

Section: 2 (Appels système)

NOM

madvise - Configure l'utilisation de la mémoire.

SYNOPSIS


#include <sys/mman.h>

int madvise(void *start, size_t length, int advice);

DESCRIPTION

L'appel système madvise conseille le noyau sur la façon de gérer la pagination sur l'intervalle d'adresses débutant à l'adresse start et de taille length (en octets). Il permet à une application d'indiquer au noyau l'utilisation qu'elle compte faire de certaines zones de mémoire partagée ou projetée de façon à ce que le noyau puisse choisir les techniques de lecture anticipée et de mise en cache appropriées. Cet appel ne modifie pas la sémantique de l'application (sauf dans le cas de MADV_DONTNEED), mais peut avoir un impact sur ses performances. Le noyau est libre d'ignorer le conseil.

Le conseil est spécifié par le paramètre advice qui peut prendre les valeurs

MADV_NORMAL
Pas de traitement particulier. Il s'agit du comportement par défaut.
MADV_RANDOM
prévoit des accès aux pages dans un ordre aléatoire. (Ainsi, la lecture anticipée sera moins utile qu'elle ne l'est en général.)
MADV_SEQUENTIAL
prévoit des accès aux pages dans un ordre séquentiel. (Aussi, les pages d'un intervalle donné peuvent être systématiquement lues par anticipation, et peuvent être libérées rapidement après avoir été accédées.)
MADV_WILLNEED
prévoit un accès dans un futur proche. (Ainsi, lire quelques pages de façon anticipée peut être une bonne idée.)
MADV_DONTNEED
Ne prévoit pas d'accès dans un futur proche. (pour l'instant, l'application en a fini avec l'intervalle considéré, ainsi le noyau peut-il libérer les ressources associées à ce dernier.) Les accès ultérieurs aux pages de l'intervalle réussiront, mais résulteront soit par un rechargement du fichier projeté sous-jacent (void mmap), soit par un remplissage avec des zéros pour les pages sans fichier.

VALEUR RENVOYÉE

En cas de succès madvise renvoie zéro. En cas d'erreur, il renvoie -1 et errno est positionné de façon adéquate.

ERREURS

EINVAL
la valeur len est négative, start n'est pas aligné sur une page, advice n'a pas une valeur valide, ou bien l'application tente de libérer des pages verrouillées ou partagées (avec MADV_DONTNEED).
ENOMEM
les adresses de l'intervalle spécifié ne sont pas mappées actuellement, ou n'appartiennent pas à l'espace d'adressage du processus.
ENOMEM
(pour MADV_WILLNEED) Mémoire insuffisante - Echec de pagination.
EIO
(pour MADV_WILLNEED) suivre la consigne de pagination sur cette zone dépaserait la limite maximale de mémoire physique utilisable par le processus.
EBADF
La projection existe, mais la zone n'est pas associé à un fichier.
EAGAIN
une ressource du noyau est temporairement indisponible.

NOTES SUR LINUX

L'implémentation Linux actuelle (2.4.0) perçoit davantage cet appel-système comme une commande que comme un conseil et est ainsi susceptible de renvoyer une erreur quand elle ne parvient pas à réaliser ce qu'elle devrait accomplir en réponse à ce conseil. (Voir la description des ERREURS ci dessus.) Il s'agit d'un comportement non standard.

L'implémentation Linux nécessite que l'adresse start soit alignée sur une page, et permet que length vaille zéro. S'il y a des parties de l'intervalle d'adresses spécifié qui ne sont pas mappées, la version Linux de madvise les ignore et applique l'appel au reste de l'intervalle (mais renvoie ENOMEM comme il se doit).

HISTORIQUE

La fonction madvise est apparue pour la première fois dans BSD 4.4.

CONFORMITÉS

POSIX.1b (POSIX.4). POSIX 1003.1-2001 spécifie l'appel posix_madvise avec des constantes POSIX_MADV_NORMAL, etc. et un comportement proche de celui décrit ici. Il existe un appel similaire posix_fadvise pour les accès aux fichiers.

VOIR AUSSI

getrlimit(2), mmap(2), mincore(2), mprotect(2), msync(2), munmap(2)

TRADUCTION

Stéphan Rafin, 2002
Christophe Blaess, 2003.
Je suis le ténébreux gai comme un sansonnet,
Le prince d'Aquitaine insoucieux et tendre.
Ma seule étoile est morte. Comme un triste Clitandre,
Un jour il entendit de la Mélancolie.

Dans la nuit du tombeau il la pria d'attendre
Qu'il eût posé le point et la mer d'Italie ;
Et puis, sans s'émouvoir à mon coeur désolé,
Au fond du coffre froid à la rose s'allie.

Suis-je Amour ou Phébus, à ce que dit l'histoire ?
Il laissait trop sécher le baiser de la Reine,
Il voulait tout savoir où nage la sirène.

Et, quand vint le moment, traversé l'Achéron
Un soir d'hiver. Enfin sur la lyre d'Orphée
Il s'en alla disant : « Et les cris de la fée ? »

-- Graner, Nicolas