Rechercher une page de manuel

Chercher une autre page de manuel:

console

Autres langues

Langue: fr

Version: 31 octobre 1994 (mandriva - 01/05/08)

Autres sections - même nom

Section: 4 (Pilotes et protocoles réseau)

NOM

console - Console et terminaux virtuels

DESCRIPTION

Un système Linux dispose d'un maximum de 63 consoles virtuelles (périphériques caractères, dont le numéro majeur est 4 et le numéro mineur entre 1 et 63), généralement nommées /dev/ttyn avec 1 ≤ n ≤ 63. La console en cours est également accessible par /dev/console ou /dev/tty0, le périphérique de numéro majeur 4, et de numéro mineur 0. Les fichiers de périphériques /dev/* sont habituellement créés en utilisant le script MAKEDEV, ou en utilisant mknod(1), avec le mode d'accès 0622 et le propriétaire « root.tty ».

Avant le noyau 1.1.54, le nombre de consoles virtuelles était compilé dans le noyau (tty.h: #define NR_CONSOLES 8) et ne pouvait être modifié qu'en éditant ce fichier, et en recompilant le noyau. Depuis la version 1.1.54, les consoles virtuelles sont créées à la volée, sitôt qu'on en a besoin.

Les moyens les plus courants de démarrer un processus sur une console sont

(a) demander à init(8) (dans inittab(5)) de démarrer un mingetty(8) sur la console ;
(b) demander à openvt(1) de lancer un processus sur la console ;
(c) lancer X qui trouvera la première console inutilisée et y effectuera ses affichages.

(On peut aussi utiliser l'ancien doshell(8).)

Les moyens courant de basculer de console en console sont

(a) utilise Alt+Fn ou Ctrl+Alt+Fn pour basculer sur la console n ; AltGr+Fn vous amène à la console n+12 (Alt et AltGr correspondent respectivement aux ALT gauche et droit).
(b) utiliser Alt+Flèche_droite ou Alt+Flèche_gauche pour parcourir les diverses consoles disponibles.
(c) utiliser le programme chvt(1).

Les touches étant redéfinissables, les combinaisons mentionnées ici sont celles par défaut. Voir loadkeys(1).

La commande deallocvt(1) (précédemment disalloc()) libère la mémoire utilisée par les tampons d'écran des consoles qui n'ont plus de processus associés.

Propriétés

Les consoles disposent de nombreux états différents. J'espère pouvoir documenter cela un jour. Le fait le plus important est que les consoles simulent des terminaux vt100. En particulier, une console est réinitialisée en recevant les caractères ESC c. Toutes les séquences d'échappement sont indiquées dans console_codes(4).

FICHIERS

/dev/console
/dev/tty*

VOIR AUSSI

chvt(1), deallocvt(1), loadkeys(1), mknod(1), openvt(1), console_codes(4), console_ioctl(4), tty(4), ttyS(4), charsets(7), mingetty(8), init(8), mapscrn(8), resizecons(8), setfont(8)

TRADUCTION

Ce document est une traduction réalisée par Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/> le 18 octobre 1996 et révisée le 19 novembre 2007.

L'équipe de traduction a fait le maximum pour réaliser une adaptation française de qualité. La version anglaise la plus à jour de ce document est toujours consultable via la commande : « LANG=C man 4 console ». N'hésitez pas à signaler à l'auteur ou au traducteur, selon le cas, toute erreur dans cette page de manuel.

L'homosexualité : "On est tous homos. Je vais expliquer pourquoi. On est
tous homos. Y a le homesexuel, et y a le homo, y a le homo parce que on
s'adore. Moi je me regarde toujours dans la glace, pourquoi ? Pour avoir
un beau corps. OK ? Alors on m'a donné un corps, et j'essaye de le
respecter le mieux que je peux. Alors j'aime mon corps ; est-ce que je
suis un homo ?"
-+- Jean-Claude VanDamme -+-