Un fork pour OpenOffice

mercredi 3 octobre 2007 18h16

La suite bureautique OpenOffice.org vient à l'origine de la suite StarOffice qui est développé par Sun Microsystem. StarOffice est un produit propriétaire qui est toujours vendu par Sun et qui se base sur OpenOffice. L'ouverture du code d'OpenOffice a essentiellement permis à Sun d'augmenter la popularité de sa suite bureautique

Néanmoins, depuis l'origine d'OpenOffice, Sun joue contre la communauté plutôt qu'avec la communauté. OpenOffice est distribué sous une double licence: LGPL et une licence propriétaire de Sun. Le problème est que pour chaque patch fournit, il faut signer pour que Sun deviennent propriétaire de votre code. Ces problèmes minent depuis un certains temps le développement car peu de développeurs sont enclins à voir leur code devenir propriétaire d'une société.

Suite à ces problèmes, un fork du développement d'OpenOffice.org vient de naitre sous la direction de Novell. Les développeurs de Novell ont commencé le développement du projet Go-oo, qui est entièrement basé sur OpenOffice.org, mais qui ne limite pas l'apport de patch et de code sous licence LGPL.


Le début du projet Go-oo semble avoir été motivé par le refus de Sun d'intégrer le travail de Kohei Yoshida car sous licence LGPL. Après avoir refusé d'intégrer du code LGPL, Sun proposa même à Kohei d'aider l'équipe de Sun a réécrire son solveur mais cette fois sous la propriété de Sun.

L'équipe de Novell connaît déjà bien la base de code de la suite bureautique car ils travaillent sur certains aspects de la suite depuis un certain temps. Certains de ces développements (comme le support de VBA) ont déjà été intégrés dans Go-oo.

En profitant des améliorations que Novell avait déjà développé, et des améliorations données sous forme de code libre, la suite fournie par Go-oo propose déjà des fonctionnalités intéressantes que OpenOffice.org ne possède pas. Le code de l'Optimisation Solver créé par Kohei Yoshida a bien sûr été intégré dans le projet.

Il est évidemment dommageable pour Sun Microsystem de voir un fork d'un produit dans lequel beaucoup d'argent a été investi. Néanmoins, le développement de Java 7 montre que la direction de Sun a encore un rapport difficile avec les logiciels libre. C'est ce genre de problèmes qui ont conduit à ce fork, si l'entreprise révisait rapidement sa politique concernant la contribution à OpenOffice, il est probable que le projet original retrouverait tout son attrait.

IBM a sorti récemment sa propre suite bureautique basée sur OpenOffice.org: Lotus Symphony. Contrairement à Go-oo, la suite d'IBM est propriétaire.

Il est intéressant de voir que la concurrence renait dans les suite bureautique, autrefois dominé par Microsoft Office. La création du format ODF, un format standard pour les documents, n'est sans doute pas étranger à cette renaissance.

BEUH !

M : Comment peut-on bouffer des huîtres ?!
P : Berck ! On dirait des mollards !
M : Ouais... et ça n'en a même pas le goût...