Rechercher une page de manuel

Chercher une autre page de manuel:

apmd

Autres langues

Langue: fr

Version: 10 Jun 1999 (fedora - 16/08/07)

Section: 8 (Commandes administrateur)

NOM

apmd - démon de gestion d'énergie avancée (Advanced Power Management = APM)

SYNOPSIS

apmd [ -c check_seconds ] [ -P proxy_cmd ] [ -p percent_to_log ] [ -qVvWg ] [ -w warn_percent ] [ -? ] [deprecated options]

DESCRIPTION

apmd est un démon de gestion de l'APM, et fonctionne en conjonction avec le pilote de BIOS APM du noyau du système d'exploitation. Il peut exécuter une commande (normalement un script shell) quand certains événements sont rapportés par le pilote, et enregistrera, via syslogd(8), certain changements dans l'état du système d'énergie. Quand l'énergie disponible des batteries devient très basse, il peut alerter tous les utilisateurs sur le système en utilisant plusieurs méthodes.

Quand le pilote APM du noyau notifie au démon d'une requête de suspend ou standby, apmd invoquera la commande qui convient, enregistrera l'événement, synchronisera par sync(2) les données sur le disque,simulera une veille pour aider à s'assurer que toutes les données vont vraiment sur le disque, et puis dira au pilote APM de continuer ses opérations. Cependant, pour les arrêts « critiques » (indiquant un arrêt d'urgence), seul la dernière étape (dire au pilote de continuer) est réalisée.

La plupart des utilisations de ce service utiliseront la commande proxy pour supporter les activités d'économie d'énergie. Cette commande est cherchée par défaut dans /etc/apmd_proxy et est invoquée avec un ou deux arguments :

start
Invoqué quand le service démarre. Normalement, établit la politique d'énergie du système, comme les temporisations de mise en pause des disques durs IDE, pour tenir compte de l'utilisation ou non de la batterie.
stop
Invoqué quand le service s'arrête. Normalement, défait toute politique de réglage faite au démarrage du service.
suspend [ system | user ]
Invoqué quand le pilote APM rapporte que la suspension du système a commencé. Le deuxième paramètre indique si le BIOS ou une action de l'utilisateur (comme fermer un ordinateur potable) a lancé la suspension.

Le mode « suspend » du BIOS économise fortement l'énergie, et normalement implique l'arrêt de tous les périphériques, sauf la CPU et la mémoire, qui passe en mode de très basse consommation. La plupart des portables peuvent rester en suspension, en utilisant le courant de la batterie pendant plusieurs jours. (« L'hibernation » est une sorte de mode super-suspend, où tout cet état est écrit sur le disque et la machine utilise encore moins d'énergie car elle peut éteindre la CPU, n'utilisant plus de courant du tout. Au moment où ces lignes sont écrites, Linux ne supporte pas l'hibernation.) Les périphériques PCMCIA doivent être suspendus manuellement en utilisant cardctl(8), et certains pilotes en modules peuvent avoir besoin d'être déchargés.

standby [ system | user ]
Invoqué quand le pilote APM rapporte que la suspension du système a été lancée. Le deuxième paramètre indique si le BIOS ou une action utilisateur (comme l'appel de apm -s) a provoqué ceci.

Le mode « standby » économise un peu l'énergie et permet à la machine de répondre presque immédiatement à une activité de l'utilisateur. La plupart des portables peuvent rester en mode standby une journée sur la batterie. Normalement, rien n'a besoin d'être fait au-delà de ce que le BIOS lui-même fait.

resume [ suspend | standby | critical ]
Invoqué quand le pilote APM rapporte que le système a repris une activité normale. Le deuxième paramètre indique que mode était utilisé auparavant : soit le mode « suspend » (éventuellement un suspend « critical ») ou le mode « standby ».

L'horloge système doit être mise à jour pour correspondre à l'horloge matérielle ; ceci est normalement géré par le pilote APM du noyau. Les périphériques PCMCIA peuvent avoir besoin d'être relancés manuellement en utilisant cardctl(8), et certains pilotes modulaires peuvent avoir besoin d'être relancés ou réinitialisés. En cas de suspension critique, l'état du système peut ne pas avoir été complètement sauvegardé à cause d'un arrêt d'urgence ; les applications et les pilotes peuvent être dans un état confus.

change power
Ceci présente un sous-ensemble des événements « power change » du pilote APM, spécialement ceux où l'alimentation a été ajoutée ou enlevée. Ceci modifiera souvent la politique d'énergie ; par exemple, les disques durs IDE entre brutalement en mode standby quand la batterie seule est disponible.
change battery
Le pilote APM a rapporté que le BIOS pense que la puissance d'une (ou plus) batterie est « basse » ; au moins 10 minutes de réserve devraient persister.
change capability
Certains changements dans la gestion d'énergie du système ont été rapportés. Cela peut avoir été provoqué par des opérations d'utilitaires de configuration, ou par l'arrivée de certains périphériques.

Ce démon fait un certain nombre de messages de log différents, la plupart d'entre eux étant d'interprétation évidente. Les messages émis pour l'état de la batterie ont cependant besoin d'explications. Les informations enregistrées contiennent 4 champs après les libellés « Battery » ou « Charge » :

1) Taux de décharge (pourcents par minute). Les taux négatifs indiquent une charge en cours.
2) Temps depuis la charge totale ou la décharge totale (hh:mm:ss). Cette valeur est utile seulement si elle reflète le temps depuis un état de 100 % ou 0 % a été atteint. Sinon, ce temps est entre parenthèses, et reflète le temps depuis le dernier changement d'état « important » d'apmd comme le démarrage du service, le passage de l'alimentation à la batterie et événements similaires.
3) Estimation du temps restant jusqu'à la décharge complète (ou la charge totale), supposant une utilisation semblable depuis la dernière reprise (ou depuis que le courant a été branché). Ce temps est calculé par apmd lui-même.
4) Entre parenthèses, le pourcentage et la longueur de la vie restante de la batterie, comme estimée par le BIOS (qui est souvent une estimation d'une batterie intelligente elle-même). Cette information particulière est fournie avec la plupart des messages de ce démon.

Ce service supporte les événements de BIOS APM 1.2, mais il ne supporte pas certaines des fonctionnalités avancées comme les batteries multiples. Également, il n'y a pas encore d'interaction avec le support ACPI que l'on trouve sur les nouveaux PC.

OPTIONS

-c secondes, --check secondes
Contrôle combien de secondes bloquer sur le matériel /dev/apm_bios. Normalement, le démon bloque jusqu'à ce que le pilote APM rapporte un événement ; ce nombre peut être changé pour faire que les taux de charge et décharge de la batterie soient vérifiés plus souvent.
-P proxy_cmd, --apmd_proxy proxy_cmd
Identifie la commande à invoquer quand certains événements de pilotes APM sont rapportés. Voyez ci-dessus les informations concernant les arguments pour ce script.
-p pourcent_change, --percentage pourcent_change
À chaque fois que le pourcentage d'énergie disponible change (décharge ou recharge) par les informations de log percent_change, La valeur par défaut est 5. Utilisez des valeurs supérieures à 100 pour désactiver cette fonctionnalité.
-V, --version
Affiche la version du démon et quitte.
-W, --wall
En plus d'enregistrer l'état de batterie faible (comme déterminé soit par le niveau -w ou par le BIOS APM) en utilisant syslog(2), utilisez également wall(1) pour alerter les usagers. Ceci est utile surtout si syslogd(8) n'est pas réglé pour écrire des messages ALERT à tous les utilisateurs. Si les deux méthodes sont utilisées, davantage d'avertissements seront produits pendant la période critique.
-w avert_pourcent, --warn avert_pourcent
Quand la batterie n'est pas en charge et le pourcentage d'énergie disponible passe en-dessous de avert_pourcent, il y a enregistrement d'un avertissement au niveau ALERT pour syslog(2). Si le drapeau -W ou --wall a été donné, le service utilisera aussi wall(1) pour alerter tous les utilisateurs du danger imminent. Donnez l'avertissement à chaque fois que le pourcentage change. La valeur par défaut est 10. Utilisez des valeurs négatives pour désactiver cette fonctionnalité.
-q, --quiet
Désactive les avertissements identifiés par les options -W et -w. (Le BIOS APM sur beaucoup de machines produit un avertissement sonore quand l'énergie est bientôt vide, ainsi, ces avertissements supplémentaires peuvent ne pas être nécessaires.)
-g, --graphic_switch
Active le basculement vers la première console quand la console courante est en mode graphique lors des événements de suspension et revient lors des événements de reprise.
-?, --help
Affiche un message d'utilisation et quitte.

Les nouveaux logiciels ne devraient utiliser que le script proxy plutôt que les options suivantes périmées (la plupart d'entre elles n'étant jamais apparues dans des versions de production). Si elles sont fournies, elle supplantent toutes les invocations à des commandes proxy pour chaque événement.

-a cmd-secteur_branché, --ac_online cmd-secteur_branché
Fournit une commande à lancer quand une alimentation secteur devient disponible, bien qu'absente lorsque le service a démarré.
-b cmd-secteur_débranché, --ac_offline cmd-secteur_débranché
Fournit une commande à lancer quand la machine opère sur la batterie alors que ce n'était pas le cas lorsque le service a démarré.
-l cmd_batterie_basse, --low_battery cmd_batterie_basse
Fournit une commande à lancer quand le BIOS APM juge que l'énergie de la batterie est « basse ».
-s pre_suspend_cmd, --pre_suspend pre_suspend_cmd
Fournit une commande à lancer avant de suspendre par le pilote.
-r post_resume_cmd, --post_resume post_resume_cmd
Fournit une commande à lancer après la reprise par le pilote.
-u, --utc
(Cette option est maintenant complètement ignorée.) L'horloge du BIOS est réglée en UTC (GMT), ainsi le démon devrait passer l'option -u pour le programme clock ou hwclock en revenant d'un mode suspend ou resume, ou lors d'une réponse à l'événement de temps de mise à jour du BIOS.

BUGS

Le premier rapport d'état affiché après un changement d'énergie peut être inadapté à cause du fait que le changement d'énergie a eu lieu pendant un pourcentage de temps fractionnaire qui a été arrondi à un pourcentage entier. Par exemple, disons que vous déchargez la machine et que vous avez 50,9 % d'énergie, ce qui est rapporté comme 50 %. Quand vous commencez à charger la machine, il n'y aura que 0,1 % avant d'atteindre 51 %, et la vitesse de charge sera énormément surestimée.

Il devrait y avoir une interface plus générale pour laisser les autres applications participer à la politique et aux décisions de gestion d'énergie.

Les batteries multiples sont actuellement traitées comme si elles en étaient juste une grande.

FICHIERS

/dev/apm_bios
/proc/apm
/etc/apmd/apmd_proxy

AUTEUR

Ce programme a été écrit par Rik Faith (faith@cs.unc.edu) et peut être librement redistribué sous les termes de la General Public License. Il n'y a absolument aucune garantie pour ce programme. Le mainteneur courant est Avery Pennarun (apenwarr@worldvisions.ca).

TRADUCTION

Gérard Delafond <gerard@delafond.org> Décembre 2001

VOIR AUSSI

apm(1), xapm(1), cardctl(8), hdparm(8), syslogd(8)
On peut être héros sans ravager la terre.
-+- Nicolas Boileau, Satires -+-